Santé

Patients orphelins : Le ministre de la Santé n’a pas livré la marchandise


Patients orphelins : Le ministre de la Santé n’a pas livré la marchandise

Les députés André Lamontagne et Sébastien Schneeberger

Quelque 27 500 patients attendent un médecin de famille au Centre-du-Québec et en Mauricie, révèlent les députés de Johnson et de Drummond-Bois-Francs, André Lamontagne et Sébastien Schneeberger. Pour l’ensemble du Québec, le nombre s’élève à 461 000.

« Le plan du ministre de la Santé et des Services sociaux ne fonctionne pas, dénonce Sébastien Schneeberger. Il appert qu’il ne tiendra pas sa promesse d’attribuer un médecin de famille à tous les patients du Centre-du-Québec et de la Mauricie d’ici le 31 décembre 2017. En effet, selon les données obtenues par la CAQ auprès de la Régie de l’assurance maladie, 27 494 patients centricois et mauriciens demeuraient inscrits sur la liste d’attente en date du 3 juillet dernier. »

« Dans Drummond, la cible de 85 % de la population fixée par le ministre est atteinte, remarque André Lamontagne. Cependant, ce qui semble bon pour lui ne l’est pas pour les 5500 patients orphelins restants de notre réseau local. Nous demandons donc au ministre de refaire ses devoirs afin que tous les patients puissent trouver un médecin. Il a le pouvoir d’agir, puisque cette disposition se retrouve dans l’entente de principe conclue entre son ministère et la Fédération des médecins omnipraticiens. »

Les députés de Johnson et de Drummond-Bois-Francs rappellent que la CAQ propose de revoir le mode de rémunération à l’acte des médecins de famille. La seule manière d’inscrire tous les patients orphelins à un médecin est de changer le mode de rémunération, expliquent-ils, afin de récompenser la prise en charge complète des patients, plutôt que de rémunérer la quantité des actes médicaux effectués.

« Le ministre de la Santé est mis devant le fait accompli, insiste M. Schneeberger. Les chiffres sont sans appel : des milliers de patients resteront orphelins dans notre région après l’échéance du 31 décembre 2017. »

« En un mot, le ministre de la Santé n’a pas livré la marchandise. Pour Drummond, que propose-t-il maintenant pour offrir un médecin aux 5500 patients encore en attente? », demande M. Lamontagne.