Actualité

Attaques personnelles : La CAQ demande à François Blais de retirer ses propos méprisants


En bref, selon la CAQ :

  • La déclaration de François Blais, à savoir que la députée de la CAQ Nathalie Roy devrait s’abstenir de commenter le dossier de la crise des migrants car elle n’a rien « géré dans sa vie », est odieuse et méprisante
  • Des députées libérales ex-journalistes, comme Véronyque Tremblay et Christine St-Pierre, devraient être gênées et rappeler à l’ordre leur collègue
  • Une fois de plus, les libéraux jouent aux donneurs de leçons et diabolisent tous ceux qui ne pensent pas comme eux


Attaques personnelles : La CAQ demande à François Blais de retirer ses propos méprisants

Le ministre responsable de la Capitale-Nationale, François Blais, doit retirer immédiatement ses propos méprisants tenus mercredi à l’endroit de la députée de Montarville pour la Coalition Avenir Québec, Nathalie Roy.

 

À l’entrée du Conseil des ministres, M. Blais a réagi aux déclarations formulées la veille par Mme Roy, qui accusait le gouvernement de ne pas avoir de plan et d’agir en catastrophe de façon improvisée dans le dossier des demandeurs d’asile. « Je ne pense pas que Mme Roy a déjà géré quelque chose dans sa vie », a déclaré mercredi François Blais. « Vous lui poserez la question, qu’est-ce qu’elle a déjà géré dans sa vie », a-t-il renchéri.

Mme Roy ne peut tolérer de tels propos méprisants et condescendants, alors qu’elle s’exprimait comme députée de l’Assemblée nationale, dignement élue par les citoyens de Boucherville et de Saint-Bruno-de-Montarville. Ex-journaliste et chef d’antenne reconnue, productrice et avocate, Mme Roy refuse de se faire donner la leçon par les libéraux plus longtemps, pour la simple raison qu’elle dénonce l’improvisation dans le dossier des migrants. Elle disait depuis une semaine qu’il ne fallait pas les amener au Palais des congrès.

Le porte-parole de la CAQ pour la région de Québec, Éric Caire, se demande pour sa part si François Blais a la même opinion de ses collègues députées Véronyque Tremblay et Christine St-Pierre, toutes deux ex-journalistes également.

Citations :

« C’est la bonne vieille recette libérale : diaboliser et mépriser ceux qui ne pensent pas comme eux. C’est un fait : les libéraux n’ont pas de plan face à l’arrivée massive des migrants, contrairement à ce que nous avait promis le gouvernement libéral en avril dernier. Rabaisser ses adversaires en s’attaquant à eux personnellement, ce n’est pas ce que les Québécois attendent de leur ministre »

 

– Nathalie Roy
députée de Montarville, porte-parole de la CAQ en matière d’intégrité, d’immigration et de laïcité

 

« Les propos de François Blais sont méprisants non seulement envers ma collègue Nathalie Roy, mais envers tous ceux et celles qui représentent les Québécois à l’Assemblée nationale et qui ont la responsabilité de demander des comptes au gouvernement. Si pour M. Blais, avoir travaillé comme journaliste revient à n’avoir rien “géré dans sa vie”, que pense-t-il réellement de ses collègues Véronyque Tremblay et Christine St-Pierre ? J’invite François Blais à présenter ses excuses au plus vite »

 

– Éric Caire
député de La Peltrie, porte-parole de la CAQ pour la région de la Capitale-Nationale