Annonce du candidat dans Bourget : La CAQ présente M. Richard Campeau

 

 17 août 2017

Le chef de la Coalition Avenir Québec, François Legault, est fier d’annoncer que l’ingénieur-chimiste Richard Campeau portera les couleurs de sa formation politique pour ravir la circonscription de Bourget, dans l’est de Montréal, lors des prochaines élections générales.

« Dans le cadre de ma tournée du Québec, je suis emballé de venir à la rencontre des gens de Montréal, notamment pour vous présenter Richard Campeau, un excellent candidat pour défendre les intérêts de la région de l’Est de Montréal. Les électeurs de Bourget auront l’opportunité de voter pour un candidat dévoué et à l’écoute de leurs préoccupations », a déclaré le chef de la CAQ.

Le Québec peut faire mieux

Richard Campeau est un homme de conviction. En tant qu’ingénieur-chimiste et directeur de projet, au Québec comme à l’international, il a oeuvré dans de nombreuses usines de pâtes et papiers, où il s’est intéressé aux voies d’innovation en matière de technique, d’économie et de gestion. Celui qui préside également le comité environnemental de la CAQ a plusieurs remèdes concrets à proposer pour stimuler l’emploi dans le secteur manufacturier au Québec.

« Je suis à la CAQ depuis 2012 parce que je sais que les Québécois peuvent et veulent faire mieux. Que ce soit pour l’emploi, pour les familles, pour la réussite scolaire, pour l’économie ou encore pour l’environnement et le développement durable, nous devons prendre en main, tous ensemble, le destin du Québec. La CAQ est le meilleur moyen d’y arriver », a relevé M Campeau.

Pour laisser un héritage fort à nos enfants et à nos petits-enfants

Le résident de Bourget depuis maintenant 15 ans est père de 2 enfants. C’est un homme d’honneur, intègre, qui a à coeur de transmettre à ses petits-enfants non seulement des valeurs positives qui ont fait leurs preuves, mais également une société aussi saine économiquement qu’écologiquement. C’est le sens de son implication en politique.

« Il y a trop de gens qui font de la politique pour un siège, sans idée concrète pour faire progresser le Québec. Depuis le début des années 2000, c’est plus de 100 000 emplois payants qui ont été perdus dans le secteur manufacturier. Cela a eu des impacts visibles très néfastes sur la société québécoise, notamment dans Bourget. Une fois au pouvoir, la Coalition Avenir Québec propose de créer un Fonds de relance pour ce secteur. En plus de créer des milliers d’emplois payants, il servira pour des projets liés à l’innovation technologique améliorant la compétitivité des entreprises », a noté le candidat.