Actualité

Le gouvernement Couillard se défile d'un débat sur le potentiel gazier et pétrolier de l'île d'Anticosti.


En bref, selon la CAQ :

  • Nous déplorons qu’au cœur des vacances de la construction et en pleine saison estivale le gouvernement libéral de Philippe Couillard se défile d’un débat sur le potentiel gazier et pétrolier de l’île d’Anticosti.
  • Nous demandons au gouvernement libéral le coût de cette décision pour les Québécois.
  • Le Parti libéral du Québec n’est pas le parti de l’économie parce qu’il refuse de connaître le potentiel gazier et pétrolier de l’île d’Anticosti.


Le gouvernement Couillard se défile d’un débat sur le potentiel gazier et pétrolier de l’île d’Anticosti.

La porte-parole de la Coalition Avenir Québec en matière d’Énergie, Chantal Soucy, dénonce vivement l’attitude du gouvernement libéral d’annoncer au cœur des vacances de la construction la fin de l’exploration pour connaître le potentiel gazier et pétrolier de l’île d’Anticosti.

La CAQ déplore la fin des travaux sans connaître le potentiel pétrolier et gazier de l’île. Cette décision du gouvernement libéral se traduira par une facture salée pour les Québécois. Chantal Soucy constate à nouveau que le Parti libéral n’est plus le parti de l’économie.

Citations :

« Quand les Québécois vont revenir de leurs vacances, ils auront tous une facture. Celle de l’aventure de l’île d’Anticosti que signe le gouvernement libéral. Le gouvernement de Philippe Couillard vient de prouver qu’il n’est plus le parti de l’économie. Pourquoi rejeter bêtement la possibilité de connaître le potentiel gazier et pétrolier de l’île ?  Combien ça va coûter aux Québécois ? Cette histoire n’est pas terminée ».

 

– Chantal Soucy
députée de Saint-Hyacinthe et porte-parole de la CAQ en matière d’Énergie