Actualité

Inondations printanières : Les libéraux doivent rassurer les sinistrés


En bref, selon la CAQ :

  • La CAQ déplore que les sinistrés du printemps dernier soient encore tenus dans l’ignorance quant aux indemnités auxquelles ils auront droit.
  • Les consultations publiques tenues un peu partout au Québec, hier soir, ont entraîné plus de questions que de réponses pour les sinistrés.
  • Il est grand temps que le ministre Coiteux et les ministères concernés donnent des réponses aux sinistrés.

 


Inondations printanières : Les libéraux doivent rassurer les sinistrés

Les députés de la Coalition Avenir Québec, Mario Laframboise et Sylvie D’Amours, interpellent le gouvernement libéral afin qu’il donne le plus rapidement possible l’heure juste aux sinistrés touchés par les dernières inondations de ce printemps.

Citations :

« Le gouvernement libéral a des responsabilités à prendre pour donner l’heure juste aux sinistrés qui sont inquiets. Ce n’est pas normal qu’à l’heure où on se parle, le gouvernement n’ait pas plus de réponses que ça à donner aux citoyens. C’est irrespectueux de sa part de convoquer les citoyens à des réunions où on n’a pas de réponses à leur donner. Je demande au ministre Coiteux de prendre les choses en main rapidement et d’annoncer ce que son gouvernement fera dans les prochaines semaines pour venir en aide aux sinistrés partout au Québec. »

 

– Mario Laframboise
Porte-parole de la Coalition Avenir Québec pour les affaires municipales

 

« J’étais présente hier aux consultations publiques pour la région des Laurentides et le spectacle que j’y ai vu m’a complètement chamboulée. J’ai vu des centaines de citoyens de ma circonscription et des alentours complètement épuisés et atterrés de constater qu’on n’avait pas de réponses à leur donner. Les libéraux avaient pourtant promis, au printemps dernier, que les choses iraient rapidement. Cependant, hier soir, on n’était toujours pas en mesure de dire aux sinistrés s’ils pourront se reconstruire ou combien d’argent en compensations ils recevront. Il est plus que temps qu’on leur dise clairement ce qu’il va se passer et qu’on leur donne les réponses qu’ils attendent tous depuis des mois. Arrêtons de leur parler de décret, de règlement et de tout le charabia bureaucratique et qu’on leur donne des réponses claires.»

 

– Sylvie D’Amours
Députée de Mirabel