Santé

Centre universitaire de Santé McGill : La CAQ et les infirmières dénoncent les coupures


En bref, selon la CAQ :

  • Gaétan Barrette doit stopper l’hémorragie au CUSM, causée par les compressions budgétaires imposées depuis 2012 tant par les libéraux que les péquistes
  • Les professionnels en soins infirmiers méritent davantage de considération pour fournir aux familles montréalaises l’accès à des soins de qualité
  • La CAQ s’engage à déposer en septembre une pétition déjà signée par près de 14 000 personnes au ministre Barrette


Centre universitaire de Santé McGill : La CAQ et les infirmières dénoncent les coupures

Depuis 2012, le Centre universitaire de Santé McGill (CUSM) s’est vu imposer des coupures budgétaires de 120 millions de dollars, ce qui a eu des conséquences désastreuses sur la qualité des soins offerts aux patients, l’accès à des unités de traitement et la charge de travail imposée aux infirmières et professionnelles de l’hôpital, dénonce la Coalition Avenir Québec.

Les députées de la CAQ, Nathalie Roy et Lise Lavallée, apportent leur soutien aux professionnels en soins infirmiers et cardio-respiratoires du CUSM, qui ont lancé une pétition signée par près de 14 000 personnes, exigeant du ministre Gaétan Barrette la fin des coupures budgétaires, initiées par le précédent gouvernement péquiste et perpétuées par celui de Philippe Couillard. La CAQ s’engage à déposer la pétition au ministre Barrette, en septembre.

Nathalie Roy appelle Gaétan Barrette à cesser de jouer avec le moral des infirmières et à garantir les budgets nécessaires au CUSM afin d’assurer aux patients montréalais l’accès à des soins de qualité. Selon elle, il est inacceptable qu’en raison des compressions, des lits soient fermés pendant l’été, des patients soient entassés dans les corridors et que des unités restent vides, faute de financement. La porte-parole de la CAQ en matière de santé publique, Lise Lavallée, ajoute qu’en raison du nombre insuffisant de professionnels, certains patients n’ont pas accès à leurs soins dans les délais promis, notamment ceux de longue durée.

Citations :

« Depuis plusieurs années, la situation est intenable au CUSM. Les vagues de compressions imposées par les vieux partis depuis 2012 ont fait mal et ce sont une fois de plus les professionnels du réseau et les familles de Montréal qui en paient le prix. Gaétan Barrette doit cesser de prendre des décisions qui ont des impacts directs sur les patients et sur le personnel »

– Nathalie Roy
députée de Montarville, présidente du caucus de la CAQ

« Les infirmières et professionnelles du CUSM lancent aujourd’hui un véritable cri du cœur qu’on ne peut ignorer. Elles n’en peuvent plus de porter sur leurs épaules la mauvaise gestion libérale du réseau de la santé. La CAQ entend leurs préoccupations et s’engage à les défendre jusqu’à Québec ! Gaétan Barrette doit comprendre qu’il y a des conséquences humaines aux coupures »

– Lise Lavallée
députée de Repentigny, porte-parole de la CAQ en matière de santé publique