Transport

Transport en commun : La CAQ s’oppose à toute hausse de la facture pour les familles du 450


En bref, selon la CAQ :

  • Les familles du 450 n’ont pas à subir une hausse de leurs impôts fonciers pour être mieux desservies
  • Laurent Lessard doit convaincre l’ARTM de reculer et de rééquilibrer les coûts pour chacune des villes et municipalités de la grande région de Montréal
  • Tout comme les usagers de Montréal, les familles des couronnes nord et sud méritent une offre de transport collectif de qualité


Transport en commun : La CAQ s’oppose à toute hausse de la facture pour les familles du 450

La Coalition Avenir Québec se porte à la défense des familles des couronnes nord et sud de Montréal. Pour le député de Deux-Montagnes, Benoit Charette, la proposition de financement de l’Autorité régionale de transport métropolitain (ARTM), la nouvelle structure de gestion du transport en commun dans la grande région métropolitaine mise en place par le gouvernement libéral, est injuste et inéquitable envers les utilisateurs en périphérie de Montréal.

À la vieille de la rencontre du conseil d’administration de l’ARTM, au cours de laquelle certains élus de la grande région de Montréal adopteront une nouvelle politique de financement, le porte-parole de la CAQ en matière de transports, Benoit Charette, invite le ministre Laurent Lessard à mettre son poing sur la table et à garantir à toutes les familles québécoises des couronnes qu’elles ne subiront pas une hausse de leur compte de taxes pour le transport collectif, d’autant plus que cette hausse ne s’accompagnera pas d’une bonification de services.

Le caquiste fait écho aux inquiétudes du maire de Laval, Marc Demers, qui affirme que la nouvelle tarification de l’ARTM fera grimper la facture des familles lavalloises de 25 M$ sur trois ans, puis de 10 M$ par année à compter de 2021. Le maire de Deux-Montagnes, Denis Martin, craint lui aussi que la facture refilée à ses citoyens double à moyen terme.

Benoit Charette ne peut tolérer une telle situation, a-t-il indiqué, tout en rappelant que sa formation politique s’était opposée au projet de loi qui venait créer l’ARTM. Laurent Lessard doit au plus vite interpeller les administrateurs de l’ARTM afin qu’ils rééquilibrent les coûts pour chacune des villes et municipalités touchées.

Citations :

« Lorsque la loi 76 a été adoptée, nous craignions que les usagers des villes et des municipalités des couronnes nord et sud de Montréal soient forcées à payer davantage pour l’offre actuelle de services de transport en commun. Ce que nous redoutions est en train de se produire : les familles en périphérie de Montréal devront payer une taxe déguisée pour obtenir les services auxquels ils ont déjà droit. C’est inacceptable ! »

 

« La réforme mise en place par le gouvernement libéral devait répondre adéquatement aux besoins et à la réalité des usagers des couronnes nord et sud, ainsi que ceux de Montréal. Or, c’est tout le contraire qui se produit. La CAQ n’abandonnera pas les familles du 450. Nous nous opposerons à toute politique de l’ARTM tant et aussi longtemps qu’elle n’assurera pas un partage équitable pour les municipalités de la grande région de Montréal »

 

– Benoit Charette
député de Deux-Montagnes, porte-parole de la CAQ en matière de transports