Éducation

Dépôt d’un projet de loi : La CAQ veut garantir la liberté de choix des parents dans le choix de l’école de leurs enfants


En bref, selon la CAQ :

  • Les limites territoriales des commissions scolaires ne devraient pas interférer dans le choix d’école des parents
  • Pendant que Sébastien Proulx cède au lobby de leurs amis dans les commissions scolaires, la CAQ défend les familles et veut mettre fin à la bureaucratie scolaire


Dépôt d’un projet de loi : La CAQ veut garantir la liberté de choix des parents dans le choix de l’école de leurs enfants

Le porte-parole de la Coalition Avenir Québec en matière d’éducation, Jean-François Roberge, a déposé jeudi à l’Assemblée nationale le projet de loi 898, qui vise à donner aux parents plus de liberté pour choisir l’école de leurs enfants.

Selon le député caquiste, il ne fait aucun doute que les parents sont les seuls à pouvoir déterminer l’école la mieux adaptée aux besoins de leurs enfants. Pourvu qu’il y ait de la place dans l’école souhaité et que les parents assument le transport scolaire, il n’y a aucune raison qui justifie l’interdiction à des parents d’envoyer leur enfant à l’école de leur choix.

Jusqu’à maintenant, le gouvernement libéral a refusé d’écouter les parents d’élèves, puisqu’aux yeux du ministre Sébastien Proulx, ce sont les commissions scolaires et uniquement elles qui doivent assurer la répartition des élèves. Jeudi matin, au Salon bleu, Sébastien Proulx a refusé de se prononcer et préféré une fois de plus défendre de vieilles règles bureaucratiques. La CAQ, elle, met plutôt ses énergies au bénéfice des parents.

Pour mettre de la pression sur le gouvernement, la CAQ a mis en ligne une pétition pour inviter les parents à appuyer le projet de loi 898 : www.monecolemonchoix.com

Citations :

« Plusieurs commissions scolaires continuent de prendre les enfants en otage en les empêchant de sortir de leur territoire. Pourquoi leur refuser l’accès à l’école où vont déjà leurs frères et sœurs ? Il n’y a pas de bonne raison ! Pour régler ce problème une fois pour toutes, la CAQ dépose un projet de loi qui permettra aux parents de faire fi des territoires des commissions scolaires s’il y a de la place dans l’école choisie et si les parents sont prêts à assumer le transport »

 

« À la CAQ, on fait le choix des familles et de la réussite scolaire de nos enfants. Au Parti libéral, on préfère défendre la bureaucratie scolaire. Il est temps de leur donner davantage de pouvoirs ! »

 

– Jean-François Roberge
député de Chambly, porte-parole de la CAQ en matière d’éducation