Économie

Réseau électrique Métropolitain : Philippe Couillard est isolé


En bref, selon la CAQ :

  • Philippe Couillard est isolé : après les entrepreneurs et élus locaux de La Pocatière, c’est au tour des Manufacturiers et Exportateurs du Québec de dénoncer l’absence d’exigence de contenu local dans les projets de transport comme le REM
  • Philippe Couillard est toujours incapable d’assurer que le train électrique de la Caisse de dépôt aura du contenu québécois lors de sa fabrication
  • Le secteur manufacturier québécois doit se battre à armes égales avec ses concurrents, en particulier la Chine et les États-Unis


Réseau électrique Métropolitain : Philippe Couillard est isolé

Lorsqu’un gouvernement injecte des milliards d’argent public dans un projet, il a le devoir de poser des conditions pour assurer la prospérité des entreprises québécoises, a souligné le chef de la Coalition Avenir Québec, François Legault, qui a talonné une fois de plus Philippe Couillard sur la nécessité d’exiger un contenu local dans les projets de transport collectif.

Philippe Couillard est de plus en plus isolé dans ce dossier. Alors que lundi, des entrepreneurs et élus locaux de La Pocatière manifestaient contre la position du gouvernement libéral, c’est au tour mercredi du président des Manufacturiers et Exportateurs du Québec, Éric Tétrault, de dénoncer l’absence d’exigence de contenu local dans le projet de Réseau électrique Métropolitain.

Pour François Legault, il est grand temps pour le premier ministre de comprendre enfin que sans aucune obligation de fabriquer au Québec, ce sont des entreprises détenant des installations ailleurs dans le monde qui décrocheront les contrats de fabrication et d’assemblage. Un non-sens, selon le chef caquiste, alors que la compétition s’annonce féroce au cours des prochaines années dans le secteur manufacturier, en particulier avec la Chine et les États-Unis.

Citations :

« Si on veut offrir à nos jeunes un avenir prometteur, il va falloir leur offrir de bons emplois au Québec, entre autres, dans le secteur manufacturier. Ça fait des jours que j’insiste pour que le gouvernement exige un contenu local dans les projets de transport collectif, mais Philippe Couillard continue de répéter qu’il ne veut pas exiger un contenu local pour le train électrique REM. Il ne faut pas être naïf ! »

 

« Le Québec doit exiger un contenu local, comme le font les autres États, pour redresser son secteur manufacturier qui ne va pas bien après la perte de 15 000 emplois depuis l’arrivée de Philippe Couillard au pouvoir. Le Québec doit se battre à armes égales ! »

 

– François Legault
député de L’Assomption, chef de la CAQ