Économie

Projet d’Amos Daragon à Magog : La ministre Dominique Anglade se terre dans le mutisme


En bref, selon la CAQ :

  • La région de l’Estrie ne gagne rien à avoir des députés libéraux si ceux-ci se font bloquer des projets par des ministres montréalais
  • De l’aveu même du député libéral d’Orford, Pierre Reid, le gouvernement libéral empêche la création d’une cinquantaine d’emplois à Magog
  • La ministre Dominique Anglade, déroutée par la question de François Bonnardel, a refusé d’aborder le dossier lors de la période des questions


Projet d’Amos Daragon à Magog : La ministre Dominique Anglade se terre dans le mutisme

La ministre de l’Économie, Dominique Anglade, a refusé d’aborder le « dossier précis » de l’avancement du projet d’animation Amos Daragon à Magog, alors qu’elle était questionnée par le porte-parole caquiste pour la région de l’Estrie, François Bonnardel, à l’Assemblée nationale.

Le député de Granby tentait de savoir les raisons pour lesquelles le gouvernement Couillard refuse d’accorder la subvention de 2,7 M$ d’Investissement Québec nécessaire pour la concrétisation de ce projet, conçu autour du personnage littéraire créé par l’auteur Bryan Perro. Même le député libéral d’Orford, Pierre Reid, a critiqué publiquement la lenteur de son propre gouvernement, alors qu’une cinquantaine d’emplois sont en jeu dans la région de l’Estrie.

François Bonnardel a également déploré l’attitude des libéraux envers les régions du Québec. Alors qu’à Montréal, capitale des technologies de l’information, il est facile pour des firmes d’obtenir des subventions pour leurs projets, l’entreprise IceWorks Animation, à Magog, a toutes les misères du monde pour convaincre le gouvernement.

Citations :

« Si rien n’est fait, dans 20 jours, les artisans du projet d’Amos Daragon à Magog devront plier bagage. Si ce projet n’est toujours pas confirmé aujourd’hui, c’est parce que tout est bloqué au ministère de l’Économie. Le temps file et tout ce que trouve à faire Dominique Anglade, c’est esquiver la question. Pourquoi mettre des bâtons dans les roues à une initiative régionale qui pourrait créer plus de 50 emplois, tout en donnant à la région de l’Estrie une visibilité extraordinaire ? »

 

« Il est rare de voir un député libéral pourfendre autant l’inaction de son propre gouvernement dans un dossier économique. Tout comme lui, nous sommes incapables d’obtenir des réponses de Dominique Anglade. C’est déplorable. La région de l’Estrie mérite mieux que des députés libéraux qui se font bloquer des projets par des ministres montréalais »

 

– François Bonnardel
député de Granby, leader parlementaire et porte-parole de la CAQ pour la région de l’Estrie