Actualité

Dossier Aleris : Personne ne se lève pour la Mauricie au sein du caucus libéral


En bref, selon la CAQ :

  • Le gouvernement libéral préfère acheter du temps plutôt que de poser le geste qui s’impose : restaurer le site de l’usine Aleris immédiatement et faire payer les responsables ensuite
  • Après 8 années d’inaction et 10 millions de dollars engloutis, les familles de Trois-Rivières sont les grandes perdantes de la gestion libérale
  • Les députés libéraux de la Mauricie ne font pas le poids dans le caucus libéral


Dossier Aleris : Personne ne se lève pour la Mauricie au sein du caucus libéral

Le gouvernement libéral achète du temps dans le dossier de l’usine Aleris à Trois-Rivières, a dénoncé le député de la Coalition Avenir Québec, Donald Martel, qui constate plus que jamais que personne ne se lève pour la Mauricie au sein du caucus libéral.

Le ministre de l’Environnement, David Heurtel, doit changer la stratégie des 10 dernières années de son gouvernement, perdante sur toute la ligne. Au lieu de chercher des coupables, il doit s’engager au plus vite à décontaminer le site de l’usine et cesser d’envoyer la facture aux familles québécoises, qui ont déjà assumé 10 millions de dollars en 10 ans à cause de l’inertie de son gouvernement.

Donald Martel est surtout déçu du peu d’influence du député de Champlain, Pierre-Michel Auger, au sein de son propre gouvernement. Alors qu’il faisait part de ses frustrations il y a quelques jours à peine, il s’est rangé derrière l’annonce vide de son collègue David Heurtel, mercredi.

Citations :

« En Mauricie, rien ne va plus pour les députés libéraux. Après Julie Boulet, et Pierre Giguère, c’était au tour de Pierre-Michel Auger de faire part de ses frustrations sur la place publique. Il a vite été rappelé à l’ordre. Le problème à l’usine Aleris est connu depuis des années. Le gouvernement libéral a dépensé plus de 10 millions de dollars pour surveiller le site et tenter de trouver des coupables. La solution est simple : restaurer le site, puis envoyer les factures et si nécessaire, aller devant les tribunaux. Pensons aux familles de la Mauricie d’abord et avant tout »

 

– Donald Martel
député de Nicolet-Bécancour, porte-parole de la CAQ pour la région de la Mauricie

 

« David Heurtel manque une fois de plus de leadership. Il y a peu de temps, il nous a annoncé en grande pompe sa politique de réhabilitation des terrains contaminés destinée à “protéger les sols et redonner une seconde vie aux terrains contaminés situés au cœur des villes”. Je n’invente rien, ce sont ses propres mots ! Il est temps que les belles paroles du ministre soient accompagnées de gestes concrets pour les familles de Trois-Rivières »

 

– Mathieu Lemay
député de Masson, porte-parole de la CAQ en matière d’environnement