Travail

Proches aidants : La CAQ dépose un projet de loi pour améliorer leur qualité de vie


En bref, selon la CAQ :

  • La contribution des proches aidants doit être mieux reconnue
  • Il faut offrir du répit aux proches aidants, en leur donnant plus de flexibilité quant à leurs horaires de travail
  • Il est temps d’élargir la notion de proche aidant, pour y inclure toute personne qui n’est pas nécessairement un membre de la famille immédiate de la personne qui requiert des soins


Proches aidants : La CAQ dépose un projet de loi pour améliorer leur qualité de vie

Pour améliorer la qualité de vie de milliers de Québécois qui font le choix courageux d’être proches aidants, le député de la Coalition Avenir Québec, Marc Picard, a déposé mercredi à l’Assemblée nationale le projet de loi 796, Loi modifiant la Loi sur les normes du travail afin de faciliter le soutien aux proches.

Le caquiste Marc Picard propose les 4 mesures suivantes :

  1. Permettre à tout proche aidant de prendre 10 journées de congé par année, sans solde, pour fournir des soins ou du soutien à un proche, que ce dernier soit membre ou non de sa famille immédiate ;
  2. Permettre le fractionnement de ce congé, en demi-journées ou en heures ;
  3. En cas de maladie ou de blessure grave, faire passer de 12 à 17 semaines la période pour laquelle un employé qui agit comme proche aidant peut s’absenter ;
  4. Si cette maladie ou cette blessure comporte un risque de décès important, l’absence de l’employé peut être étirée à 28 semaines.

Chaudement appuyé par le Regroupement des aidants naturels du Québec, le député des Chutes-de-la-Chaudière espère que son projet de loi trouvera un écho favorable auprès de la ministre du Travail, Dominique Vien.

Citations :

« Pour de nombreux travailleurs, l’horaire de travail est tout un casse-tête. S’ils sont proches aidants, c’est un mal de tête assuré. Face au rôle grandissant des proches aidants et aux nombreux défis auxquels ils font face, nous nous devons de mieux les soutenir et d’adapter le marché du travail à leur réalité »

« Au Québec, on estime qu’il y a plus de 1,2 million de personnes qui s’occupent d’un proche à autonomie restreinte. De ce nombre, 60 % d’entre eux sont sur le marché du travail. Notre projet de loi est une avancée majeure, qui viendra faire une vraie différence dans la vie de ces travailleurs »

 

– Marc Picard
député des Chutes-de-la-Chaudière, porte-parole de la CAQ en matière de travail