Agriculture

Maïs sucré de Neuville : Une annonce qui aurait dû être faite bien plus tôt, selon la CAQ


En bref, selon la CAQ :

  • La lenteur du gouvernement libéral à bouger dans ce dossier démontre à quel point Michel Matte n’a pas d’influence au sein du caucus libéral
  • La CAQ se réjouit pour les producteurs de cette annonce, mais rappelle qu’elle était attendue depuis 2014 par les producteurs de maïs sucré de Neuville et aurait pu être confirmée dès 2016, alors que le ministre de l’Agriculture avait obtenu le feu vert du Conseil des appellations réservées et des termes valorisants (CARTV)
  • La CAQ avait interpellé le ministre de l’Agriculture de l’époque et le député de Portneuf en octobre 2016 pour les presser de confirmer l’indication géographique protégée, mais ils ont préféré attendre 8 mois supplémentaires.
  • Ce dossier s’ajoute à celui de la découverture médicale à l’hôpital de St-Marc-des-Carrières, alors que les libéraux ont, encore une fois, attendu que la CAQ décrit la situation avant de procéder à une annonce pour régler le problème.
  • La CAQ fait bouger les choses dans Portneuf, au profit des citoyens de la circonscription


Maïs sucré de Neuville : Une annonce qui aurait dû être faite bien plus tôt, selon la CAQ

La CAQ salue la décision du gouvernement de faire cette annonce cet après-midi, mais déplore que les libéraux aient encore eu besoin de pression pour faire bouger les choses dans Portneuf, constatent le député de Nicolet-Bécancour et porte-parole en agriculture, Donald Martel, et le président du Comité d’action local (CAL) de Portneuf, Vincent Caron.  Alors que le député de Portneuf, Michel Matte, procède aujourd’hui à l’annonce de l’obtention de l’indication géographique protégée pour le maïs de Neuville, la Coalition Avenir Québec souligne que M. Matte s’est traîné les pieds dans ce dossier.

 

Citations :

« Si les producteurs de maïs sucré de Neuville sont heureux aujourd’hui de l’annonce gouvernementale, il faut rappeler qu’ils ont fait les frais de la nonchalance du député de Portneuf, Michel Matte, et du ministre de l’Agriculture, Laurent Lessard, depuis 2014. L’indication géographique contrôlée aurait pu être attribuée pour la saison des récoltes l’an passé, mais, pour une raison qui m’échappe encore, les libéraux ne sont pas allés de l’avant à ce moment. Un gouvernement de la CAQ aurait pris ce dossier de front et aurait fait l’annonce dès que le CARTV a donné son feu vert. »

Donald Martel
Député de Nicolet-Bécancour et porte-parole de la CAQ en agriculture

 

« Pourquoi tant de lenteur dans la gestion des dossiers de Portneuf ? Pour la région, il s’agit pourtant d’un levier économique que les producteurs attendent depuis longtemps! Rappelons qu’en avril dernier, il avait fallu l’intervention de François Paradis sur la place publique pour que le gouvernement libéral décide d’autoriser l’hôpital à faire appel à des médecins dépanneurs pour palier à l’importante découverture médicale. On dirait que Michel Matte ne réussit pas à faire avancer les dossiers tant que la CAQ ne s’en mêle pas. Les citoyens de Portneuf peuvent compter sur la CAQ pour les accompagner et faire en sorte qu’ils reçoivent leur juste part. »

 

Vincent Caron
Président du CAL de Portneuf