Intégrité

Intégrité : Philippe Couillard doit bannir à vie Marc-Yvan Côté du Parti libéral du Québec


En bref, selon la CAQ :

  • Comme l’avait fait l’ex-premier ministre du Canada et chef du Parti libéral du Canada Paul Martin, Philippe Couillard doit bannir à vie du Parti libéral du Québec son ami Marc-Yvan Côté
  • C’est un test de leadership important pour le chef du Parti libéral et premier ministre, dont les liens d’amitié avec le toxique et multirécidiviste Marc-Yvan Côté ne sont plus à démontrer
  • Les militants libéraux réunis à Trois-Rivières doivent en avoir marre des problèmes éthiques du Parti libéral et s’attendent à un geste fort de leur chef


Intégrité : Philippe Couillard doit bannir à vie Marc-Yvan Côté du Parti libéral du Québec

Alors que les militants et les instances du Parti libéral du Québec sont réunis aujourd’hui en conseil général à Trois-Rivières, le leader parlementaire adjoint de la Coalition Avenir Québec, Éric Caire, a invité le chef du PLQ et premier ministre, Philippe Couillard, à faire preuve de leadership et à poser un geste important, en bannissant à vie son ami Marc-Yvan Côté de sa formation politique.

Comme le premier ministre du Canada, M. Paul Martin, ainsi que son lieutenant québécois de l’époque, M. Jean Lapierre, l’avaient fait en 2005, Philippe Couillard doit montrer la porte de sortie à Marc-Yvan Côté, et ce, de façon définitive afin que ce dernier ne revienne plus jamais militer au sein du PLQ.

Au cours de la dernière semaine, les Québécois ont pu constater l’amitié profonde et sincère entre Philippe Couillard et Marc-Yvan Côté. Ce dernier est visé présentement par plusieurs chefs d’accusation, notamment complot, fraude envers le gouvernement et corruption. Après le scandale des commandites, le juge Gomery l’avait sévèrement blâmé en disant qu’il avait déshonoré son parti.

Citations :

« Les libéraux du Québec doivent s’inspirer de leurs cousins fédéraux et bannir à vie M. Côté. Dès son retour en politique en 2012, Philippe Couillard nous avait promis de la transparence et de l’intégrité. Maintenant, il doit passer à l’action. Nous savons qu’il s’agit de son ami, mais il doit poser un geste fort en tant que chef »

– Éric Caire
député de La Peltrie, leader parlementaire adjoint de la Coalition Avenir Québec