Économie

Bombardier Transport : Philippe Couillard encourage la délocalisation de nos emplois


En bref, selon la CAQ :

  • Le premier ministre Couillard n’a aucun problème avec le fait que l’AMT réduise la proportion de contenu local exigé dans ses appels d’offres
  • Il fait preuve d’une grande naïveté et il encourage la délocalisation d’emplois payants dans des États qui, eux, n’ont pas peur d’assurer un contenu local dans leurs appels d’offres publics
  • Pendant qu’on perd des emplois payants, le salaire moyen au Québec continue d’être beaucoup plus bas que celui de nos voisins


Bombardier Transport : Philippe Couillard encourage la délocalisation de nos emplois

Philippe Couillard n’a aucunement l’intention d’exiger de l’Agence métropolitaine de Montréal (AMT) qu’une part importante des projets de construction des nouvelles voitures de train de la division Transports de Bombardier ait un contenu local important, a déploré le chef de la Coalition Avenir Québec, François Legault.

Mercredi, Bombardier Transport a indiqué qu’elle songeait à réduire ses activités au Québec devant la décision de l’AMT d’abaisser son exigence en matière de contenu local pour l’achat de matériel roulant. Malgré cet avertissement, Philippe Couillard n’entend rien faire pour sensibiliser l’AMT, ni même la Caisse de dépôt et placement du Québec, alors qu’il s’apprête à investir des milliards de dollars dans le projet du Réseau électrique métropolitain.

Pour François Legault, il est déplorable que le gouvernement libéral accepte que des emplois payants, financés par les impôts des Québécois, risquent de se retrouver à l’étranger plutôt qu’au Québec.

Citations :

« Une des divisions les plus prometteuses de Bombardier, c’est la division Transports. Or, on apprend l’AMT, financé par le gouvernement libéral, a réduit le contenu local exigé dans un appel d’offres. Le résultat, c’est que les nouvelles voitures de trains vont être construites aux États-Unis. Et quelle est la réponse de Philippe Couillard? C’est de cautionner les façons de faire de l’AMT et de ne pas s’en mêler. C’est très préoccupant »

 

« Le premier ministre doit comprendre que lorsqu’on donne un contrat avec un contenu local, il y a plus de revenus qui entrent au gouvernement. Baisser les bras, comme il le fait, c’est déplorable. Il ne faut pas être naïf, tous les États veulent assurer un contenu local, même les États-Unis. Philippe Couillard doit enfin faire preuve de leadership et envoyer un message à l’AMT et à la Caisse de dépôt pour exiger un contenu local »

 

– François Legault
député de L’Assomption, chef de la CAQ