Santé

Coopérative de santé d'Ayers Cliff : Gaétan Barrette est insensible aux besoins de la région


En bref, selon la CAQ :

  • Gaétan Barrette refuse de sauver la coopérative de santé d’Ayers Cliff en assurant la venue d’un nouveau médecin de famille
  • À coût nul pour le gouvernement, la coopérative a traité plus de 8 000 patients depuis 2 ans, dont des personnes âgées qui n’ont pas de médecin de famille
  • Les députés libéraux de la région devraient faire pression sur Gaétan Barrette, qui est inconscient des conséquences de la fermeture de la coopérative pour les familles de la région


Coopérative de santé d’Ayers Cliff : Gaétan Barrette est insensible aux besoins de la région

Même si elle ne coûte pas un sou à l’État, qu’elle accueille des milliers de patients et qu’elle offre des services de proximité essentiels pour la population, le ministre Gaétan Barrette refuse de doter la Coopérative de santé d’Ayers Cliff, située en Estrie, d’un nouveau médecin de famille. Le député de Lévis, François Paradis, a dénoncé l’intransigeance de M. Barrette, qui préfère imposer son modèle centralisé plutôt que favoriser les initiatives locales fructueuses pour les familles.

Ni le ministère de la Santé ni le CIUSSS de l’Estrie n’entendent acquiescer aux demandes du Centre de santé de la Vallée Massawippi, qui tente d’ajouter un médecin à son équipe pour espérer survivre et subvenir aux besoins des familles de la région.

François Paradis a indiqué que la fermeture de la Coopérative serait une catastrophe pour la communauté, puisque des patients qui nécessitent un prélèvement sanguin ou une consultation avec un médecin de famille devront se diriger ailleurs, ce qui engorgera d’autres établissements publics de santé de la région.

Citations :

« Cette coopérative de santé est financée à 100 % par ses 1 600 membres. Elle ne coûte donc rien à l’État. Ce sont plus de 8 000 patients qui peuvent compter sur l’aide indéfectible d’infirmières et de seulement un médecin à temps très partiel. Tout ce que le centre et la population réclament, c’est un autre médecin de famille pour assurer la viabilité de la coopérative, mais Gaétan Barrette ne veut rien savoir »

 

« J’en appelle aux députés libéraux de la région. S’ils veulent démontrer aux familles de l’Estrie qu’ils ont du poids à l’intérieur de ce gouvernement, ils devraient faire pression sur Gaétan Barrette. Il faut supporter les initiatives locales plutôt que d’imposer un modèle centralisé et uniforme. En envoyant les patients ailleurs, le gouvernement accepte d’engorger le système davantage, ce qui va générer des coûts pour l’État. Le ministre Barrette est complètement déconnecté de la réalité des familles de l’Estrie »

 

– François Paradis
député de Lévis, porte-parole de la CAQ en matière de santé