Travail

Construction : La CAQ réclame une solution permanente


En bref, selon la CAQ :

· Le projet de loi du gouvernement libéral offre une bonne base de réflexion, mais ne propose aucune solution permanente pour assurer la fin des conflits de travail dans le secteur de la construction

· Même si le Québec a déjà joué dans le même film en 2013, Philippe Couillard reproduit les mêmes erreurs du passé

· Il faut modifier les mécanismes de négociation dans l’industrie de la construction pour éviter qu’on vive les mêmes conflits à répétition


Construction : La CAQ réclame une solution permanente

Le chef de la Coalition Avenir Québec, François Legault, a indiqué que sa formation politique appuiera le projet de loi spécial déposé par le gouvernement libéral pour mettre fin à la grève dans l’industrie de la construction, mais il a dénoncé avec vigueur le manque de leadership de Philippe Couillard, qui aurait pu agir il y a bien longtemps pour modifier les mécanismes actuels de négociation, désuets et inefficaces.

La grève générale dans l’industrie de la construction était prévisible et n’aurait pas dû s’éterniser aussi longtemps, a souligné François Legault. Une fois de plus, les libéraux ont attendu qu’un conflit éclate au grand jour avant d’agir.

Le porte-parole de la CAQ en matière de travail, Marc Picard, a de son côté rappelé que les négociations avaient pourtant débuté en octobre 2016. La ministre Dominique Vien était donc bien au fait des demandes et n’a pas su favoriser une entente négociée.

François Legault a ajouté qu’il est urgent pour le gouvernement libéral de mettre en place un nouveau mécanisme de négociations, permanent, afin d’éviter que le Québec joue dans le même film tous les 4 ans.

Citations :

« Nous appuierons le projet de loi, mais les libéraux n’ont qu’eux-mêmes à blâmer pour la répétition de ces conflits. On savait qu’une grève se profilait à l’horizon, mais le gouvernement libéral a attendu la dernière minute pour agir. Pourtant, on a déjà joué dans ce film-là, en 2013, mais cela n’empêche pas les libéraux de refaire les erreurs du passé »

– François Legault
député de L’Assomption, chef de la CAQ

« Les libéraux sont obligés de déposer une loi spéciale. Ils n’apprennent pas de leurs erreurs ! Il faut donner la chance aux parties de négocier, mais il est clair que le mode actuel de négociation ne répond plus aux réalités du secteur de la construction et qu’il doit être revu. À quand une vraie solution pour éviter des conflits à répétition ? »

– Marc Picard
député des Chutes-de-la-Chaudière, porte-parole de la CAQ en matière de travail