Affaires municipales

Référendums municipaux : les municipalités du Québec sont dans le flou total


En bref, selon la CAQ :

· Le gouvernement libéral multiplie les volte-face en matière d’autonomie municipale

· Martin Coiteux veut un chèque en blanc et imposer un nouveau modèle de consultation citoyenne aux Québécois sans prendre en considération les propositions du comité de travail qu’il a lui-même créé

· Le principe d’autonomie municipal est essentiel. Les municipalités jouent un rôle clé comme gouvernements de proximité


Référendums municipaux : les municipalités du Québec sont dans le flou total

Il serait complètement illogique pour le gouvernement libéral de faire adopter son projet de loi 122 sur l’autonomie des municipalités sans avoir pris connaissance des recommandations du comité de travail qu’il a mis en place justement pour assurer la pleine participation et consultation des citoyens, a indiqué le porte-parole de la Coalition Avenir Québec en matière d’affaires municipales, Mario Laframboise.

Pourtant, c’est exactement ce que le ministre Martin Coiteux a laissé entendre, mardi, en refusant de s’engager à attendre les recommandations du groupe avant d’adopter le projet de loi 122.

L’improvisation libérale est déplorable, a souligné Mario Laframboise. Le député caquiste a exigé de voir les recommandations du groupe de travail, attendues d’ici le 1er juillet, avant de voter le projet de loi.

Citations :

« À la CAQ, nous sommes en faveur de la protection des droits des citoyens, sous la forme de référendums modernisés ou l’équivalent. À l’heure actuelle, nous travaillons dans le flou total, parce que le gouvernement libéral refuse de dire ce qu’il compte véritablement faire. Est-ce que le gouvernement considère réellement que le Québec sera le champion des bonnes pratiques en matière de consultation et participation citoyenne s’il adopte une loi sans se soucier des recommandations d’un groupe qu’il a lui-même instauré ? Soyons sérieux ! »

– Mario Laframboise
député de Blainville, porte-parole de la CAQ en matière d’affaires municipales