Actualité

Modification à la carte électorale : Les vraies intentions du Parti libéral exposées au grand jour


En bref, selon la CAQ :

  • Philippe Couillard encourage les citoyens à avoir recours aux tribunaux pour faire modifier la carte électorale
  • Le Parti libéral démontre une fois de plus qu’il travaille uniquement pour ses propres intérêts


Modification à la carte électorale : Les vraies intentions du Parti libéral exposées au grand jour

En laissant grande ouverte la porte à une modification de la carte électorale, adoptée en toute indépendance par le Directeur général des élections et la Commission de la représentation électorale, dans le but de sauver des comtés libéraux, Philippe Couillard ne respecte pas le travail de nos institutions, a déploré le porte-parole de la Coalition Avenir Québec en matière de justice, Simon Jolin-Barrette.

Vendredi dernier, lors d’une allocution au Côte Saint-Luc Men’s Club, Philippe Couillard a tenu des propos inquiétants : il n’exclut pas de changer la loi électorale pour conserver trois circonscriptions libérales. M. Couillard a d’ailleurs assuré que de « sérieuses discussions » se tiendront quant à une possible modification de la Loi électorale. Pour Simon Jolin-Barrette, Philippe Couillard ferait mieux de mettre ses énergies dans une vraie réforme du mode de scrutin québécois, afin d’assurer la juste représentation de toutes les régions du Québec.

Lors de la période des questions, le premier ministre a ajouté une couche supplémentaire, affirmant que les critères en place pour modeler la carte électorale devront être revus. M. Couillard a même réaffirmé son invitation aux citoyens à saisir les tribunaux pour assurer que la loi sera modifiée.

Citations :

« Philippe Couillard a clairement indiqué, aujourd’hui même, qu’il encourageait les gens à entreprendre des recours judiciaires pour modifier la délimitation de la carte électorale que le DGEQ a établie de façon indépendante. C’est inquiétant de voir un premier ministre tenir ce genre de propos. Les Québécois découvrent les vraies intentions du Parti libéral du Québec : si la carte électorale ne fait plus son affaire, les libéraux sont prêts à changer la loi à leur avantage »

 

– Simon Jolin-Barrette
député de Borduas, porte-parole de la CAQ en matière de justice