Éducation

900 nouvelles ressources : De la poudre aux yeux, dénonce la CAQ


En bref, selon la CAQ :

  • Sébastien Proulx avait promis cette année l’embauche de 900 ressources pour offrir des services directs aux élèves. Seulement 111 ressources professionnelles ont été embauchées
  • Cette année, le scénario se répète : aucun budget n’est affecté exclusivement à l’embauche de professionnels
  • Le gouvernement libéral doit ajouter immédiatement 800 nouveaux postes professionnels dans le réseau, en soutien direct auprès des élèves les plus vulnérables


900 nouvelles ressources : De la poudre aux yeux, dénonce la CAQ

Alors qu’il avait promis l’embauche de près de 900 ressources partout au Québec pour offrir des services directs aux élèves, le ministre de l’Éducation Sébastien Proulx n’a en réalité ajouté que 111 postes professionnels dans le réseau durant la dernière année scolaire, soit à peine 13 % des embauches effectuées. En contrepartie, plus du quart des embauches annoncées sont pour du personnel de soutien.

Le réseau a pourtant cruellement besoin d’orthophonistes, d’orthopédagogues, de psychologues, de psychoéducateurs et de conseillers d’orientation pour venir en aide aux élèves les plus vulnérables et mettre fin aux longs délais dans le diagnostic des troubles et difficultés d’apprentissage, soutient le député de la Coalition Avenir Québec, Jean-François Roberge. Le gouvernement libéral a beau faire croire qu’il a embauché 900 nouvelles ressources en services directs aux élèves, dans les faits, il embauche du personnel de soutien, mais trop peu de professionnels.

Si le ministre veut vraiment ajouter des services pour les élèves en difficultés, il doit donner aux commissions scolaires une ligne directrice claire et exiger l’embauche de ressources professionnelles, a lancé le député caquiste.

Citations :

« Les 900 ressources du ministre de l’Éducation, c’est de la poudre aux yeux. Les chiffres sont têtus : sur les 900 embauches effectuées cette année, près de 90 % ne sont pas des ressources professionnelles. C’est un échec majeur. Le ministre joue avec les mots et avec les chiffres pour tromper les parents. Ce qui m’attriste surtout, c’est que le ministre avait donné de l’espoir à des milliers de pères et mères de famille qui attendaient impatiemment que des ressources spécialisées s’ajoutent aux écoles pour aider leurs enfants. On constate aujourd’hui que les familles du Québec ont été une fois de plus menées en bateau par les libéraux »

 

« Le ministre Sébastien Proulx doit mettre fin au flou qui règne. Sur les 1 500 embauches prévues cet été, impossible de savoir combien seront des ressources professionnelles. Que le ministre soit transparent avec les familles québécoises : combien y aura-t-il de ressources professionnelles supplémentaires dans les écoles en septembre prochain ? Pour la CAQ c’est très clair, on en demande 800 de plus, dans les plus brefs délais »

 

– Jean-François Roberge
député de Chambly, porte-parole de la CAQ en matière d’éducation