Actualité

Rémunération des hauts dirigeants de Bombardier : Philippe Couillard est isolé


En bref, selon la CAQ :

  • Les dirigeants de la Caisse de dépôt et placement du Québec ont plus de courage que Philippe Couillard
  • Philippe Couillard continue à se comporter comme porte-parole de Bombardier plutôt que porte-parole de tous les Québécois, qui ont investi 1,3 milliard de dollars dans l’entreprise


Rémunération des hauts dirigeants de Bombardier : Philippe Couillard est isolé

Non seulement Philippe Couillard est incapable de reconnaître qu’il s’est trompé dans ses négociations avec Bombardier, il refuse même d’apporter son appui à la Caisse de dépôt et placement du Québec (CDPQ), qui dénonce à son tour la rémunération que se sont accordés les hauts dirigeants.

Le chef de la Coalition Avenir Québec, François Legault, a salué la prise de position courageuse de la CDPQ.  Le chef caquiste a rappelé que Philippe Couillard a signé une mauvaise entente avec Bombardier, en investissant 1,3 G$ de l’argent des contribuables québécois sans exiger en échange un siège au conseil d’administration de l’entreprise. Compte tenu de l’ampleur de cet investissement, le premier ministre a forcément une opinion sur la rémunération des dirigeants. Pour le savoir, François Legault a indiqué que sa formation politique déposera, jeudi, une motion pour que l’Assemblée nationale fasse sienne la position de la CDPQ.

Citations :

« Au cours des derniers jours, la Caisse de dépôt a pris la même position que la CAQ : le conseil d’administration de Bombardier a approuvé une mauvaise proposition de rémunération pour ses hauts dirigeants. Philippe Couillard doit faire preuve de courage, de leadership. Il a investi 1,3 milliard de dollars de l’argent des Québécois. Tout ce qu’on demande au premier ministre, c’est de faire preuve d’humilité. Il est tout seul dans son coin. Encore aujourd’hui, il est le seul à continuer d’être le porte-parole des dirigeants de Bombardier plutôt que le porte-parole des Québécois »

 

– François Legault
député de L’Assomption, chef de la CAQ