Actualité

Banque de l’infrastructure du Canada : Une autre bataille perdue par les libéraux


En bref, selon la CAQ :

  • Le gouvernement libéral vient de subir une autre défaite importante
  • Montréal était pourtant un choix logique et privilégié pour l’implantation du siège social de la future Banque de l’infrastructure, compte tenu des nombreuses grandes firmes d’ingénierie qui y sont déjà établies
  • Une fois de plus, quand vient le temps de défendre les intérêts des Québécois, le gouvernement libéral échoue lamentablement


Banque de l’infrastructure du Canada : Une autre bataille perdue par les libéraux

L’installation du siège social de la Banque de l’infrastructure du Canada à Toronto et non à Montréal est une grande déception, a réagi le porte-parole de la Coalition Avenir Québec en matière d’économie, André Lamontagne.

Montréal vient de rater une occasion en or de solidifier son économie, solidifier son expertise et créer des dizaines d’emplois de qualité. Cette défaite amère peut être en partie attribuable au gouvernement libéral de Philippe Couillard. Le député de Johnson estime que le gouvernement libéral a baissé les bras facilement, alors que Montréal est la mieux placée pour accueillir la future Banque, notamment en raison des nombreux sièges sociaux de grandes firmes d’ingénierie qui conçoivent et construisent les infrastructures.

Rappelons que le chef de la CAQ, François Legault, a talonné plus d’une fois Philippe Couillard afin qu’il devienne le véritable porte-parole de la mobilisation des acteurs économiques montréalais et québécois. La nouvelle d’aujourd’hui nous confirme qu’il n’a pas réussi à porter le message auprès du gouvernement Trudeau.

Citations :

 

« C’est une autre bataille perdue par les libéraux au détriment de l’économie québécoise. Une fois de plus, le premier ministre ne s’est pas imposé afin d’assurer à Montréal des retombées concrètes et tant attendues. C’est le genre d’occasion qui ne s’offre à nous qu’une seule fois. Malheureusement, le gouvernement libéral n’a pas su capitaliser sur cette opportunité. C’est décevant »

 

« Tous les acteurs de l’économie montréalaise et québécoise réclamaient cette Banque de l’infrastructure. Les libéraux ont été incapables de porter ce message et cette mobilisation jusqu’à Justin Trudeau. Comment va-t-il justifier son échec auprès de Montréal, des leaders économiques et des dirigeants d’entreprises qui misaient gros sur cette Banque ? »

 

– André Lamontagne
député de Johnson, porte-parole de la CAQ en matière d’économie