Actualité

Internet haute vitesse en région : Un plan libéral insuffisant et sans ambition, déplore la CAQ


En bref, selon la CAQ :

  • Dominique Anglade admet que son plan est insuffisant, mais refuse de s’engager à le bonifier pour assurer que toutes les régions du Québec soient dotées d’Internet haute vitesse
  • On ne peut pas laisser les régions à elles-mêmes. Il faut établir un véritable partenariat avec elles
  • L’accès à des infrastructures modernes dignes du 21ème siècle n’est pas un luxe, c’est essentiel


Internet haute vitesse en région : Un plan libéral insuffisant et sans ambition, déplore la CAQ

Le gouvernement libéral est incapable de préciser quand il compte déposer un plan global et détaillé pour assurer à toutes les régions du Québec une couverture Internet haute vitesse performante, a déploré le député de la Coalition Avenir Québec, André Lamontagne.

De l’aveu même de la ministre de l’Économie, Dominique Anglade, l’enveloppe budgétaire de 100 millions de dollars annoncée plus tôt cette année par son gouvernement est insuffisante et ne permettra pas de fournir à toutes les familles québécoises, où qu’elles se trouvent, une infrastructure de communication digne du 21ème siècle.

André Lamontagne a exigé le dépôt rapide d’un plan ambitieux. Rappelons que l’automne dernier, le chef de la CAQ, François Legault, avait présenté un plan visant à couvrir l’ensemble du territoire du Québec avec Internet haute vitesse, en partenariat avec les communautés locales et les fournisseurs Internet.

Citations :

« On ne peut pas penser réaliser tout le potentiel du Québec si on ne dispose pas d’une infrastructure de communication de classe mondiale à la grandeur du territoire. J’ai demandé à la ministre quel était son plan pour couvrir l’ensemble du territoire du Québec. Sa réponse a été décevante : elle n’en a pas »

« On ne sent pas le sentiment d’urgence, l’urgence de donner aux entreprises et aux citoyens du Québec les moyens que ça prend pour concurrencer les meilleurs au monde. Nous sommes en 2017. À 100 kilomètres de Montréal, de nombreuses entreprises ne disposent pas d’une réelle connexion Internet haute vitesse. C’est déplorable. À quand un plan ambitieux pour toutes les régions du Québec ? »

 

– André Lamontagne
député de Johnson, porte-parole de la CAQ en matière d’économie et d’innovation