Actualité

Affaire Bibeau-Charest : Philippe Couillard continue de défendre les amis libéraux


En bref, selon la CAQ :

  • En refusant que la Vérificatrice générale enquête sur différentes ententes entre son gouvernement et Marc Bibeau, Philippe Couillard défend encore la famille libérale
  • Les baux et contrats publics conclus avec les entreprises de Marc Bibeau ne font l’objet d’aucune vérification indépendante


Affaire Bibeau-Charest : Philippe Couillard continue de défendre les amis libéraux

Le chef de la Coalition Avenir Québec, François Legault, a exigé du premier ministre Philippe Couillard qu’il confie à la Vérificatrice générale (VG) le mandat d’étudier les liens commerciaux, notamment les contrats de location et les baux conclus entre les entreprises de Marc Bibeau et toute organisation du gouvernement. Aussitôt formulée, cette demande a été rejetée par le premier ministre, qui préfère se cacher derrière un rapport portant sur un tout autre sujet.

La CAQ souhaite que la VG se penche plus précisément sur les conditions d’octrois et les conditions financières de ces derniers, afin d’assurer aux Québécois que les contrats signés avec les entreprises de Marc Bibeau par le gouvernement du Québec ont été conclus à la valeur marchande et conformément aux meilleures pratiques dans l’attribution des contrats.

Citations :

« Philippe Couillard essaie de prendre ses distances des années Bibeau-Charest, essaie de faire croire que tous les problèmes appartiennent au passé. Je serais prudent si j’étais lui. D’abord, parce qu’une partie des 10 millions de dollars par année que collectait Marc Bibeau est encore dans les coffres du Parti libéral. Ensuite, parce que son gouvernement fait toujours affaire avec des entreprises de Marc Bibeau. Le premier ministre doit accepter de donner un mandat à la Vérificatrice générale pour qu’elle analyse tous les contrats signés par des organisations du gouvernement avec les entreprises de Marc Bibeau »

 

« Il est consternant de voir Philippe Couillard aussi passif. Il se lave les mains de l’époque du gouvernement Charest, alors qu’il en était une de têtes d’affiche ! Philippe Couillard doit comprendre que les Québécois sont en colère. Ils en ont assez des histoires de copinage libéral »

 – François Legault
député de L’Assomption, chef de la CAQ