Culture

Décès de Paul Hébert : Le Québec perd un homme d'exception


En bref, selon la CAQ :

  • Paul Hébert a inspiré des générations et a forgé l’identité du théâtre québécois
  • En cofondant le Théâtre du Trident, Paul Hébert a fait de la région de la Capitale-Nationale une référence culturelle et théâtrale incontournable


Décès de Paul Hébert : Le Québec perd un homme d’exception

Le décès de l’acteur et metteur en scène Paul Hébert représente une grande perte pour le monde de la culture québécoise, a fait savoir la députée de la Coalition Avenir Québec, Claire Samson. Considéré comme le patriarche du théâtre québécois, Paul Hébert était bien plus qu’un acteur : il était un pédagogue doté d’un esprit artistique incontournable pour la relève, a-t-elle déclaré.

Son talent a transcendé les générations et les Québécois chériront à jamais les nombreux classiques auxquels il a participé. Pensons notamment à La Belle Province, Sous le signe du lion et Les belles histoires des pays d’en haut.

Claire Samson a souligné que le talent de Paul Hébert s’est également fait valoir en dehors de la scène et des projecteurs. Ses passages à la tête du Conservatoire d’art dramatique de Montréal et de Québec, ainsi que sa participation en 1971 à la fondation du Trident, ne tomberont pas dans l’oubli. Paul Hébert a d’ailleurs marqué l’histoire de la Ville de Québec, puisqu’il est devenu, avec le Trident, le tout premier directeur artistique de la compagnie de la Capitale-Nationale.

Citations :

« Il y a deux semaines à peine, nous perdions la mère de la télévision québécoise. Aujourd’hui, c’est au père du théâtre québécois que nous devons faire nos adieux. Ce que je retiens particulièrement de Paul Hébert, c’était son amour pour la langue française. Dans les années 50-60-70, les effets spéciaux et techniques n’existaient pas. On jugeait un film et un téléroman et une pièce de théâtre par la qualité de son texte. Or, Paul Hébert ne se trompait jamais. Cette capacité de livrer un rôle à l’aide d’un seul texte a fait de lui un génie de l’interprétation théâtrale au Québec »

« J’ai une pensée spéciale pour le milieu culturel et artistique de la région de Québec et pour les artisans du Trident, qui viennent de perdre leur ambassadeur. En cofondant le Théâtre du Trident, Paul Hébert a fait de la vielle Capitale une destination théâtre par excellence ! C’était un homme inspirant, respectueux, généreux. Il va grandement nous manquer. Au nom de ma formation politique, j’adresse mes plus sincères condoléances à la famille et aux proches de Paul Hébert »

– Claire Samson
députée d’Iberville, porte-parole de la CAQ en matière de culture, de promotion et de protection de la langue française