Santé

Débordement des urgences : Gaétan Barrette joue avec les chiffres plutôt que de passer à l'action


En bref, selon la CAQ :

  • Pour cacher son bilan désastreux des 13 dernières années, le gouvernement libéral masque la réalité des urgences du Québec
  • Selon les derniers chiffres disponibles, 482 patients sont placés chaque jour sur des lits de débordement
  • Le ministre de la Santé, Gaétan Barrette, placera bientôt des patients sur civière dans les cafétérias des hôpitaux


Débordement des urgences : Gaétan Barrette joue avec les chiffres plutôt que de passer à l’action

Le porte-parole de la Coalition Avenir Québec en matière de santé, François Paradis, voit très clair dans le jeu du gouvernement libéral de Philippe Couillard : pour redorer son bilan désastreux en santé, il est prêt à tout, en commençant par sa comptabilité créative des statistiques des patients à l’urgence.

François Paradis rappelle que pour sortir « officiellement » les patients de l’urgence, les hôpitaux placent chaque jour des centaines de patients sur des lits de débordement. Or, le ministre Gaétan Barrette sait pertinemment que les Québécois qui attendent sur un lit de débordement plutôt que d’être placé dans une chambre ne sont plus comptabilisés dans les statistiques qui lui sont transmises par les urgences.

C’est simple : Gaétan Barrette veut cacher la réalité, puisqu’il est incapable de régler le problème. Le député de Lévis souligne que selon les propres chiffres du ministère de la Santé, il y avait en moyenne 482 lits de débordement utilisés chaque jour, d’avril 2015 à mars 2016.

Citations :

« Gaétan Barrette ferait mieux de s’attaquer aux urgences qui débordent et aux patients qui attendent près des machines à cafés plutôt que de chercher à trafiquer les chiffres. La situation devient intenable au Québec. On est rendu à placer des patients un peu partout, faute de priorisation dans le réseau. Quelle est la prochaine étape ? Entasser les lits dans les cafétérias ? Gaétan Barrette devrait être gêné »

 

« Le gouvernement libéral est au pouvoir depuis 14 ans. En santé, c’est un échec sur toute la ligne. Le temps d’attente dans les urgences pour les patients sur civière a diminué d’à peine 45 minutes en 13 ans. Or, la seule réponse qu’a trouvée le ministre de la Santé, c’est de cacher des patients dans de nouvelles unités fantômes de débordement. Les familles québécoises méritent mieux que ça ! »

 

– François Paradis
député de Lévis, porte-parole de la CAQ en matière de santé

 

Voici le nombre de patients hospitalisés quotidiennement dans un lit de débordement (du 1er avril 2015 au 5 mars 2016) :