Taxes et tarifs

La députée Lise Lavallée presse le gouvernement libéral à rembourser les familles de Repentigny


La députée Lise Lavallée presse le gouvernement libéral à rembourser les familles de Repentigny

Trop-perçus d’Hydro-Québec

(REPENTIGNY, le 18 avril 2017) – La députée de Repentigny pour la Coalition Avenir Québec, Lise Lavallée, exige du gouvernement libéral de Philippe Couillard qu’il rembourse les trop-perçus qu’Hydro-Québec a facturés en trop aux consommateurs québécois au cours des huit dernières années.

Rappelons que la CAQ a révélé, il y a deux semaines, que la société d’État a surfacturé 1,4 milliard de dollars depuis 2008, une situation bien connue du gouvernement libéral, qui s’est même servie de cette surfacturation pour son retour à l’équilibre budgétaire. Pour la députée Lise Lavallée, il n’y a rien de surprenant dans cette histoire, puisque les libéraux n’ont cessé de piger dans les poches des familles québécoises depuis leur arrivée au pouvoir, en avril 2014.

« Le ministre Pierre Arcand et Hydro-Québec ont tous deux confirmé les chiffres de la CAQ, mais le gouvernement a fermé la porte à un remboursement. Non seulement il reconnaît qu’il a surfacturé les Québécois, mais il refuse de réparer son erreur. Quelle arrogance ! Le gouvernement de Philippe Couillard est complètement déconnecté de la réalité des familles de Repentigny, étouffées par les hausses de taxes et de tarifs libérales », a dénoncé Lise Lavallée.

La députée de Repentigny a ajouté qu’à travers le Québec, de plus en plus de familles peinent à payer leurs factures d’électricité dans les délais prescrits. Malheureusement, Repentigny n’échappe pas à cette tendance. D’ailleurs, en 4 ans, Hydro-Québec a augmenté de 11 % ses tarifs, a rappelé Mme Lavallée.

« Il est temps pour les libéraux de comprendre les difficultés de nos familles. Non seulement on a augmenté les tarifs de 11 % en 4 ans, mais on leur a imposé une taxe déguisée en surfacturant leurs factures depuis 8 ans. Là où il y a de la gêne, il n’y a pas de plaisir ! À quand un remboursement des trop-perçus pour soulager nos familles ? » a lancé Lise Lavallée.