Actualité

Violence conjugale : François Legault réclame un nouveau plan d'action rapidement


En bref, selon la CAQ :

  • La libération d’un homme accusé du meurtre de sa conjointe en vertu de l’arrêt Jordan relance l’importance de lutter contre la violence conjugale
  • De récents drames en Outaouais, en Mauricie et en Montérégie ont secoué le Québec et eux aussi remis ce dossier de l’avant
  • La clientèle des maisons d’hébergement pour femmes violentées est de plus en plus jeune
  • Philippe Couillard doit s’engager à ce que son gouvernement dépose un nouveau plan de lutte contre la violence conjugale dès cette année


Violence conjugale : François Legault réclame un nouveau plan d’action rapidement

Alors que le plan d’action du gouvernement libéral pour lutter contre la violence conjugale vient à échéance cette année, Philippe Couillard ne semble aucunement pressé à en déposer un nouveau, a dénoncé le chef de la Coalition Avenir Québec, François Legault.

Talonné par M. Legault, le premier ministre a dit qu’il attendra encore un an avant de présenter un nouveau plan. Pour le chef de la CAQ, c’est beaucoup trop long. Philippe Couillard doit faire de ce dossier une priorité et déposer un plan d’action dans les plus brefs délais.

Citations :

« Actuellement, il y a plusieurs femmes qui sont menacées ou qui sont victimes de violence conjugale. Des femmes qui ont peur. Ce sont des mères de famille, des sœurs ou bien nos filles. Nous avons la responsabilité de mieux protéger toutes celles qui font face à cette détresse »

« C’est un sujet hautement sensible, qui requiert une attention particulière. Or, le plan d’action prend fin cette année sans même que Philippe Couillard ne sache quand il le remplacera, ni même les mesures qu’il compte mettre en place. On ne peut pas attendre jusqu’à 2018. Il faut un plan rapidement »

– François Legault
député de L’Assomption, chef de la CAQ