Protection des milieux humides : Une autre promesse rompue par le ministre Heurtel


 Publié le 30 mars 2017
 

13 années : voici le nombre d’années qui se sont écoulées depuis que le gouvernement libéral a amorcé sa réflexion dans le cadre de l’élaboration d’une nouvelle loi sur la conservation et la gestion durable des milieux humides, a déploré le porte-parole de la Coalition Avenir Québec en matière d’environnement, Mathieu Lemay.

Jeudi, le ministre David Heurtel a déposé à l’Assemblée nationale le projet de loi 131, qui vise à prolonger jusqu’au 1er mars 2018 le régime temporaire de protection des milieux humides. Ce dépôt est une autre promesse brisée, a qualifié Mathieu Lemay, puisque David Heurtel avait lui-même promis en mars 2015 que le dossier serait réglé à temps pour avril 2017 par la présentation d’une vraie stratégie pour la préservation des milieux humides.

Pour le député de Masson, il devient de plus en plus évident qu’avec les libéraux, on tourne en rond en matière d’environnement :

–       Le nouveau projet de loi ne fait que reconduire la loi 32, que le ministre avait lui-même déposée en 2015 ;

–       La loi 32 n’était à la base qu’une prolongation d’une loi adoptée en 2012 par le gouvernement libéral de Jean Charest, en catastrophe, à la suite à un jugement de la Cour supérieure lui étant défavorable.