Accommodements religieux

Collation des grades annulée en raison du ramadan : Le gouvernement libéral ferme les yeux une fois de plus


En bref, selon la CAQ :

  • Quand vient le temps d’accommoder les minorités religieuses, le gouvernement Couillard répond toujours à l’appel. Mais pour les non-pratiquants, oubliez ça
  • Les élèves musulmans ont tout à fait le droit de ne pas participer à leur collation des grades, mais la commission scolaire devrait accommoder les élèves non-pratiquants qui eux veulent y assister plutôt que d’annuler l’événement
  • Aucun enfant au Québec ne devrait être désavantagé en raison d’une fête religieuse


Collation des grades annulée en raison du ramadan : Le gouvernement libéral ferme les yeux une fois de plus

Avec le gouvernement de Philippe Couillard, c’est deux poids, deux mesures : quand il est question d’accommoder les minorités religieuses, il agit rapidement au nom du multiculturalisme. Mais quand vient le temps d’accommoder les non-pratiquants, il se ferme les yeux, a dénoncé la députée de la Coalition Avenir Québec, Nathalie Roy. Elle réagissait au témoignage d’une mère de famille qui déplore l’annulation de la collation des grades de son enfant en raison du désistement d’un grand nombre d’élèves musulmans qui n’y participeront pas au nom d’une fête religieuse.

Pour la critique caquiste en matière de laïcité, il est inacceptable de priver les pères et les mères de famille de cette fierté de voir leurs enfants graduer. Plutôt que d’annuler l’événement et de rester inflexible face aux demandes de parents de déplacer l’événement à une autre date, la commission scolaire aurait dû trouver un accommodement pour permettre aux élèves qui le désiraient de participer à cette activité scolaire importante à leurs yeux. Le ministre Sébastien Proulx devrait rappeler à l’ordre la commission scolaire.

Citations :

« Les pères et les mères de famille du Québec auront encore une fois l’impression que le gouvernement Couillard regarde de haut leurs préoccupations. Avec l’augmentation de l’immigration au Québec, ce genre de situation se produira de plus en plus fréquemment. Le ministre Proulx doit rappeler à l’ordre la commission scolaire et envoyer le message très clair pour la suite qu’aucun élève au Québec ne sera désavantagé en raison d’une fête religieuse »

 – Nathalie Roy
députée de Montarville, porte-parole de la CAQ en matière de laïcité