Agriculture

Sylvie D’Amours dit NON au projet Éco-Niobium pour la deuxième fois!


Sylvie D’Amours dit NON au projet Éco-Niobium pour la deuxième fois!

Le 4 avril 2016, Sylvie D’Amours, députée de Mirabel, s’était montrée claire devant les 600 personnes rassemblées à l’Église d’Oka : elle prenait acte de la décision de la communauté et s’opposait au projet Éco-Niobium. Or, devant la nouvelle tentative des promoteurs du projet, elle tient à réitérer son opposition.

En effet, en mars et avril 2016, la municipalité d’Oka avait lancé un processus de consultation où les promoteurs Éco-Niobium avaient eu l’occasion d’exposer leur projet lors de plusieurs séances d’information. Le tout culmine avec une assemblée du conseil municipal à l’Église d’Oka où près de 600 personnes s’étaient rassemblées. « Un fort consensus s’est rapidement dégagé lors des consultations de la municipalité. Les gens étaient en très grande majorité contre le projet minier et le sont encore aujourd’hui. Il faut respecter ça. Pour ce type de développement dans une région, il est essentiel d’avoir l’acceptabilité sociale. Or, dans ce cas-ci, c’est très évident que cela fait défaut. » a affirmé la députée de Mirabel.

Elle poursuit en rappelant les atouts de la région : «  Les communautés d’Oka et de Saint-Joseph-du-Lac sont dans une zone agricole dynamique où plusieurs innovations agroalimentaires ont vu le jour. La qualité des entrepreneurs agricoles, la réputation du territoire et l’environnement dans laquelle la communauté se développe valent leur pesant d’or. Malgré les retombées promises par Éco-Niobium, les citoyens considèrent primordial de protéger le caractère agroalimentaire et touristique de la région de tout risque potentiel. »

Finalement, Sylvie D’Amours joint sa voix aux municipalités d’Oka et de Saint-Joseph-du-Lac dans leur appel à la mobilisation citoyenne ce jeudi 30 mars à l’Église d’Oka afin de réitérer l’opposition de la collectivité à ce projet minier.