Actualité

Budget fédéral : Le Québec n'a rien obtenu... parce qu'il n'a rien demandé


En bref, selon la CAQ :

  • On comprend mieux ce matin pourquoi Québec ne sort pas gagnant du budget fédéral dévoilé jeudi : Philippe Couillard n’aurait formulé aucune demande en bonne et due forme pour le REM, le SRB et la ligne bleue
  • La ministre du Patrimoine canadien, Mélanie Joly, l’a elle-même confirmé, indiquant qu’Ottawa attendait des demandes précises de Québec
  • Le gouvernement Couillard doit nous dire pourquoi il n’a pas formulé de demandes


Budget fédéral : Le Québec n’a rien obtenu… parce qu’il n’a rien demandé

Le Québec n’a obtenu que des miettes dans le dernier budget fédéral, parce que le gouvernement Couillard n’a pas pris le temps de formuler des demandes officielles au gouvernement Trudeau. Le député de Granby et porte-parole en finances pour la CAQ, François Bonnardel, a dénoncé ce laxisme libéral vendredi matin.

La ministre du Patrimoine, Mélanie Joly, de même que différentes sources au gouvernement fédéral se sont étonnées du fait que les politiciens québécois étaient déçus du budget, puisque le gouvernement n’avait pas formulé ses demandes. Mme Joly a même affirmé qu’Ottawa « s’attend à ce que le Québec présente ses projets » et que « la réalité, c’est qu’il faut que les projets soient présentés par Québec ».

François Bonnardel a exigé des réponses de la part des libéraux. Il se questionne à savoir si le gouvernement Couillard donne toutes les informations concernant certains projets d’infrastructures.

Citations :

« Je pense que le REM avance bien et qu’autant la Caisse, le provincial et le fédéral sont déterminés à le réaliser. Mais pourquoi le gouvernement du Québec n’a-t-il pas soumis de demande officielle au fédéral ? Dans le cas du SRB, est-ce que le gouvernement Couillard a omis de présenter une demande, parce qu’il a des informations montrant que c’est impossible de le faire passer sur le pont de Québec ? Quant au prolongement de la ligne bleue, le projet est dans les cartons depuis tellement longtemps que même les libéraux ne savent pas quoi demander ! Justement, où en est le projet ? Le gouvernement doit dresser un portrait de la situation »

 

« Quand on ne demande rien, on n’obtient rien ! Avec Philippe Couillard, on a atteint de nouveaux sommets. Il y a une époque où les libéraux faisaient preuve de mollesse lorsqu’il fallait défendre le Québec. Il n’y a pas si longtemps, on disait qu’il ne se tenait pas assez debout. Aujourd’hui, on constate que Philippe Couillard manque carrément de posture. En fait, il n’a plus de colonne vertébrale ! »

 – François Bonnardel
député de Granby, leader parlementaire, porte-parole de la CAQ en matière de finances publiques