Actualité

Gestion chaotique au MTQ : Le gouvernement libéral place ses amis au lieu de faire le ménage


En bref, selon la CAQ :

  • Le sous-ministre des Transports, Marc Lacroix, n’a pas les compétences requises pour gérer une grande organisation comme le MTQ
  • Il s’agit d’un bon libéral, nommé dans la haute fonction publique en raison de son allégeance politique
  • Pour faire face aux grands défis du Québec, il faut redresser la gestion interne du MTQ. Ni Laurent Lessard ni Marc Lacroix ne peuvent le faire


Gestion chaotique au MTQ : Le gouvernement libéral place ses amis au lieu de faire le ménage

Malgré les problèmes évidents de gestion interne au sein du ministère des Transports, le ministre Laurent Lessard estime que son nouveau sous-ministre, Marc Lacroix, est l’homme de la situation… un homme nommé à ce poste simplement en raison de son allégeance politique libérale.

Pour le chef de la Coalition Avenir Québec, François Legault, il est évident que Marc Lacroix n’a ni la formation ni l’expérience nécessaire pour redresser la gestion au MTQ, le plus grand donneur d’ouvrage sur le territoire québécois.

Le gouvernement libéral est incapable d’assurer la saine gestion de milliers de dollars en contrats publics. La nomination à un poste clé d’un ami fidèle au parti en est la preuve.

Citations :

« La situation est grave. C’est toute la culture du ministère qu’il faut changer, à commencer par le sous-ministre Marc Lacroix, un bon libéral nommé pour son allégeance politique. Quand je regarde le CV de Marc Lacroix, je vois qu’il a une formation en éducation, pas en administration, qu’il a travaillé dans les cabinets de ministres du Parti libéral, en plus d’être organisateur électoral. Comment le ministre peut-il dire qu’il est la personne désignée pour redresser la gestion au ministère des Transports ? »

 « Gestion déficiente des contrats, manque d’expertise, aucune imputabilité des gestionnaires, une haute direction qui ne remplit pas son rôle : le rapport de la Vérificatrice générale est dévastateur. Bien honnêtement, le premier responsable n’est pas le ministre des Transports, c’est le premier ministre. Philippe Couillard a donné à Laurent Lessard une responsabilité impossible compte tenu de son expérience »

 

– François Legault
député de L’Assomption, chef de la CAQ