Actualité

Région de Québec : Les libéraux ouvrent la porte à une taxe sur le SRB


En bref, selon la CAQ :

  • Les libéraux ont refusé une motion de la CAQ visant à exclure catégoriquement l’imposition d’une nouvelle taxe pour financer un éventuel système rapide par bus (SRB)
  • Tout comme le Parti québécois, le Parti libéral est complètement déconnecté de la réalité des familles de la région de la Capitale-Nationale
  • Le gouvernement de Philippe Couillard est incapable de réaliser un projet sans piger dans les poches des contribuables


Région de Québec : Les libéraux ouvrent la porte à une taxe sur le SRB

Le gouvernement libéral envisage d’imposer aux familles de Québec et de Lévis une nouvelle taxe pour financer son projet de système rapide par bus (SRB), ont déploré les députés de la Coalition Avenir Québec, Éric Caire et François Paradis.

En réaction aux propos du chef péquiste Jean-François Lisée, qui a dit la semaine dernière vouloir une telle taxe, le député de La Peltrie a déposé, mercredi à l’Assemblée nationale, une motion demandant au gouvernement d’abandonner tout scénario allant en ce sens.

Les députés libéraux de la région de la Capitale-Nationale devraient être gênés de cette situation, ont souligné Éric Caire et François Paradis. Selon eux, ce refus des libéraux en dit long sur leur méconnaissance de la réalité des familles québécoises.

Citations :

« Les Sam Hamad, Sébastien Proulx, François Blais, Véronyque Tremblay, Raymond Bernier, Patrick Huot, André Drolet, Michel Matte et Laurent Lessard vont devoir nous expliquer pourquoi ils n’ont pas voulu fermer la porte à une nouvelle taxe pour financer le SRB. Encore une fois, ils ont été incapables de s’imposer et ont fait la démonstration que le caucus de la région n’a aucun poids pour défendre les intérêts de Québec au sein du gouvernement Couillard »

 

– Éric Caire
député de La Peltrie, porte-parole de la CAQ pour la région de la Capitale-Nationale

 

« Après le Parti québécois, c’est au Parti libéral de faire la démonstration qu’il est complètement déconnecté de la réalité des familles du Québec, déjà amplement surtaxées. Comment peut-on même penser que de taxer les familles pour financer le SRB, c’est une bonne idée? Ça me dépasse! À la CAQ, nous continuerons de nous opposer à toute nouvelle taxe pour la réalisation d’un projet pour lequel l’appui de la population reste à démontrer »

 

– François Paradis
député de Lévis