Une Journée internationale des femmes en 2017?


Une Journée internationale des femmes en 2017?

Chaque année, la Journée internationale des femmes nous permet de rendre hommage à celles qui ont consacré leur vie à l’amélioration de nos conditions. Cette journée est l’occasion de contempler le chemin parcouru par nos prédécesseures dans cette longue lutte pour l’égalité :

Des moments importants de notre histoire :

  • 1940 : Les femmes obtiennent le droit de vote au Québec;
  • 1961 : Marie-Claire Kirkland-Casgrain devient la première femme élue à siéger l’Assemblée nationale;
  • 1969: Les hôpitaux peuvent pratiquer l’avortement, mais uniquement dans les cas où la santé physique ou mentale de la femme est en danger;
  • 1993 : Pour la première fois dans l’histoire du Canada, une femme, Kim Campbell, dirige le pays;
  • 1996 : La Loi sur l’équité salariale est adoptée à l’Assemblée nationale. Les entreprises de dix employés et plus doivent désormais corriger les iniquités de rémunération entre les hommes et les femmes.

Difficile à croire aujourd’hui, mais…

  • 1964: Une femme peut désormais encaisser un chèque sans devoir demander la signature de son mari. MERCI!
  • 1978: Le gouvernement du Québec instaure le congé de maternité de 18 semaines. OUF, le gros luxe !
  • 1983 : Le projet de loi C-127 est adopté et un conjoint peut désormais être inculpé d’agression sexuelle. Auparavant, toute relation sexuelle au sein du couple était considérée comme un devoir conjugal. ABERRANT !
  • 1989 : La Cour suprême autorise une femme à décider elle-même de subir un avortement. Auparavant, une tierce personne pouvait s’opposer à cette décision et obliger la femme à poursuivre sa grossesse non désirée. Il y a seulement 28 ans de ca….vous imaginez ?

En l’espace de quelques décennies, nous en avons fait du chemin! Mais ces acquis sont fragiles. Encore aujourd’hui, les femmes sont sous-représentées en politique. Encore aujourd’hui, l’équité salariale n’est pas atteinte dans tous les domaines. Encore aujourd’hui, des jeunes filles doivent se battre contre les stéréotypes pour réaliser leurs rêves.

Mettre un terme définitif aux idées préconçues nécessite la contribution de tous, hommes et femmes confondus. Parce que l’égalité n’est pas seulement qu’une affaire de femmes, elle est aussi l’affaire des hommes; celle des pères, des frères et des conjoints, qui, jour après jour, combattent les stéréotypes et font avancer la cause des femmes.

Je ne pourrais passer sous silence le dévouement et le travail acharné des organismes communautaires de ma circonscription qui font une réelle différence dans la vie des femmes: les AFÉAS, le Centre de Femmes L’Autonomie en soiE, la Clé sur la Porte, les Cercles de fermières, le Syndicat des agricultrices – Région Saint-Hyacinthe, ainsi que la Coalition des femmes de la MRC des Maskoutains.

À vous toutes et vous tous, qui avez défendu et qui continuent de défendre nos droits, cette journée vous est destinée. Pour que nous nous souvenions du chemin parcouru, mais aussi, et surtout, pour que nous continuions de paver tous ensemble la voie vers l’égalité.

Bonne Journée internationale des femmes!