Santé

Patients orphelins : La CAQ met au jour une faille importante de la réforme Barrette pour la région de la Mauricie–Centre-du-Québec


Patients orphelins : La CAQ met au jour une faille importante de la réforme Barrette pour la région de la Mauricie–Centre-du-Québec

Des milliers de patients dans la région de la Mauricie–Centre-du-Québec cherchant toujours un médecin de famille vont demeurer orphelins une fois que la cible du ministre Gaétan Barrette sera atteinte, a révélé le porte-parole de la Coalition Avenir Québec en matière de santé, François Paradis, après avoir obtenu et analysé de nouvelles données de la Régie de l’assurance maladie du Québec (RAMQ).

Les chiffres obtenus par la CAQ démontrent que même si la cible nationale d’inscription de 85 % est atteinte dans la grande région de la Mauricie–Centre-du-Québec, des milliers de patients risquent malgré tout se retrouver sans médecin de famille, et ce, même s’ils en cherchent un, a expliqué François Paradis. Ce faisant, ces patients orphelins seront laissés à eux-mêmes par le gouvernement libéral, puisque la réforme Barrette ne se concentre que sur l’atteinte de la cible du ministre Barrette. « Gaétan Barrette va échapper des milliers de patients orphelins qui recherchent un médecin de famille. Qu’est-ce qu’il va répondre aux pères et aux mères de famille qui cherchent un médecin alors que la cible est atteinte dans leur région ? » s’est interrogé François Paradis.

En janvier 2017, la cible d’inscription était de 82,6 % de la  Mauricie–Centre-du-Québec, mais il y a 20 666 patients de plus inscrits au Guichet d’accès au médecin de famille que de patients à inscrire par rapport à la cible régionale établie par la RAMQ. Ainsi, même si la cible régionale de 85 % était atteinte, des milliers de patients pourraient tout de même rester sur la liste d’attente. Dans les régions de Drummondville, de Batiscan et de Bécancour Nicolet-Yamaska, la cible de 85 % est déjà dépassée, mais il reste encore des milliers de patients qui se cherchent un médecin de famille, a indiqué le député caquiste. Pourtant, en mai 2015, le ministre Barrette affirmait haut et fort que « 85 % de la population à inscrire, c’est la totalité de la population qui le désire. 85 %, c’est 100 % des gens qui recherchent un médecin de famille ». Or, rien n’est plus faux, selon les données recueillies par M. Paradis.

La CAQ exige du ministre de la Santé qu’il change immédiatement la cible de 85 % pour la fixer à 100 %, comme le permet une disposition contenue dans l’entente conclut avec la FMOQ, afin que les patients qui cherchent et désirent un médecin de famille puissent véritablement en trouver un. « Des patients orphelins en Mauricie et au Centre-du-Québec pourraient donc être abandonnés par le système. Le ministre doit immédiatement corriger le tir. Gaétan Barrette doit reconnaitre les failles de sa réforme et agir en conséquence », a conclu le député de Lévis.

Voici le détail des chiffres obtenus en exclusivité par la CAQ pour la région de la Mauricie–Centre-du-Québec :

% de la population inscrite auprès d’un médecin de famille Patients à inscrire pour atteindre la cible de 85 % selon la RAMQ (1) Patients inscrits au Guichet d’accès à un médecin de famille (GAMF) (2) Différence entre les patients inscrits au GAMF et les cibles d’inscriptions de la RAMQ (Total de 2-1) 
RLS DU HAUT-SAINT-MAURICE 78,6 % 919 596 -323
RLS DE LA VALLÉE DE LA BATISCAN 89,0 % 0 786 786
RLS DU CENTRE-DE-LA-MAURICIE 83,6 % 848 3 860 3 012
RLS DE MASKINONGÉ 86,2 % 0 1 447 1 447
RLS DE TROIS-RIVIÈRES 78,6 % 8 594 11 445 2 851
RLS DE BÉCANCOUR – NICOLET-YAMASKA 89,6 % 0 1 166 1 166
RLS DE DRUMMOND 86,1 % 0 5 531 5 531
RLS D’ARTHABASKA – DE L’ÉRABLE 78,9 % 5 701 7 598 1 897
MAURICIE–CENTRE-DU-QUÉBEC 82,6 % 11 763 32 429 20 666