De la lumière au bout du tunnel Casavant!


De la lumière au bout du tunnel Casavant!

C’est avec grande satisfaction que le maire, le directeur général et la députée de Saint-Hyacinthe sont ressortis, jeudi dernier, de leur entretien avec le Ministère des Affaires municipales et de l’Occupation du territoire (MAMOT), dans le dossier du tunnel Casavant.

Cette rencontre, organisée par la députée Chantal Soucy, avait pour but de convaincre le sous-ministre aux infrastructures du MAMOT, le chef de cabinet du ministre Martin Coiteux, ainsi que son conseiller politique de l’importance pour la Ville de Saint-Hyacinthe d’obtenir une aide financière du Gouvernement du Québec dans ce projet. « Je voulais leur présenter le dossier sous un autre angle. Le projet du tunnel n’est pas qu’un simple projet d’infrastructure. Il s’agit d’un enjeu de taille, tant au point de vue économique que sécuritaire. Présentement, l’enclavement de notre quartier industriel empêche certaines de nos entreprises de se développer à leur plein potentiel et pourrait éventuellement dissuader les nouveaux investisseurs à venir s’établir chez nous », a souligné la députée. « Je leur ai aussi expliqué que, pour le Cégep de Saint-Hyacinthe, l’enclavement de ce secteur de la ville est bien plus qu’une simple question de circulation, c’est aussi un enjeu sécuritaire! Le Cégep n’a qu’une seule voie d’accès et, dans le contexte actuel, les conditions de sécurité en cas d’évacuation urgente sont préoccupantes. Ces risques, réels et documentés, seraient considérablement réduits avec le prolongement du boulevard Casavant », a conclu la députée caquiste.

Pour leur part, le maire et le directeur général de la Ville de Saint-Hyacinthe se sont attardés au volet technique du projet et en ont dressé les grandes lignes, détaillant notamment l’échéancier prévu, ainsi que le budget requis pour sa réalisation. Au terme de la rencontre, qu’ils ont qualifiée de « très positive », Chantal Soucy, Claude Corbeil et Louis Bilodeau se sont dits confiants pour la suite des choses.

« Ça fait près de onze ans que la Ville travaille activement sur ce dossier-là. Il faut que ça bouge! Enfin, on sent une réelle ouverture de la part du ministère. Le chef de cabinet et le sous-ministre se sont montrés très réceptifs à notre présentation et je vous mentirais si je vous disais que je n’éprouve pas un petit sentiment de satisfaction en ce moment. Rien n’est gagné, mais on sent qu’on vient de faire un grand pas dans la bonne direction! Il s’agit d’un important investissement pour les contribuables maskoutains et je compte bien me battre jusqu’au bout pour réduire le coût de la facture pour mes citoyens », a affirmé la députée de Saint-Hyacinthe.

« Le projet d’étagement ferroviaire est un dossier prioritaire du Conseil », a , pour sa part, déclaré le maire Claude Corbeil. « Pour l’instant, les prévisions pour sa construction tournent autour de 32 M$ incluant le prolongement du boulevard Casavant Ouest et le développement du ruisseau Plein Champ, de même que les frais de financement. Nous sommes en démarche active de subventions et nous allons faire tout en notre pouvoir pour en obtenir. À ce sujet, je tiens à souligner la bonne collaboration et l’énergie déployée par nos députées provinciales et fédérales. Au cours des prochaines semaines, nous comptons redoubler d’ardeur et effectuer toutes les interventions nécessaires pour obtenir une aide financière des deux paliers de gouvernement », a-t-il souligné.