Régions

Le député Éric Lefebvre défend les travailleurs du Saguenay-Lac-Saint-Jean lors de sa première question en chambre


Le député Éric Lefebvre défend les travailleurs du Saguenay-Lac-Saint-Jean lors de sa première question en chambre

Le député caquiste Éric Lefebvre a profité de sa toute première question à l’Assemblée nationale pour interpeller directement le premier ministre du Québec dans le dossier de Rio Tinto au Saguenay-Lac-Saint-Jean. « Le gouvernement libéral a signé une entente de continuité en 2006 avec Alcan, auquel est tenue Rio Tinto, pour préserver des emplois et garantir des investissements, mais aujourd’hui, c’est tout le contraire qui se produit. On parle ici de nombreux travailleurs, souvent des pères et des mères de famille, dont l’emploi est en péril. Le Saguenay-Lac-Saint-Jean mérite mieux ! » a-t-il déclaré.

Alors que Rio Tinto a annoncé en début d’année la mise à pied d’une centaine de travailleurs à son usine de Grande-Baie, Éric Lefebvre a tenté de savoir si le premier ministre comptait faire respecter l’entente de continuité que le gouvernement libéral a signée en 2006, qui prévoyait justement des investissements de plusieurs milliards de dollars, des emplois de qualité bien rémunérés et des projets d’agrandissement d’usine, comme celle d’Alma dont l’investissement est de 2,1 milliards.

« Lors du démarrage de l’usine Grande-Baie, 720 employés y travaillaient. Ils sont maintenant sous la barre des 300. Or, la réponse du premier ministre, qui est aussi ministre responsable de la région du Saguenay-Lac-Saint-Jean, c’est de défendre le choix de Rio Tinto et de dire que le marché de l’aluminium traverse une période difficile. Pourtant, ce même gouvernement libéral a signé en 2006 une entente de continuité et promettait des retombées importantes pour les Saguenéens. C’est inacceptable ! », a déclaré Éric Lefebvre.

M. Lefebvre, qui est porte-parole de la CAQ pour le développement économique régional, a exigé de Philippe Couillard qu’il rencontre au plus vite les grands dirigeants de Rio Tinto pour s’assurer que l’entente signée soit respectée à la lettre. « Aujourd’hui, il y a des familles éprouvées et une région durement touchée et tous se demandent si le gouvernement saura faire respecter son entente. Tout ce que la CAQ réclame, c’est que le premier ministre mette son poing sur la table. Le Saguenay-Lac-Saint-Jean mérite les retombées économiques et les investissements qu’on lui a promis. Le premier ministre doit s’occuper de sa région, s’assoir avec Rio Tinto et faire respecter l’entente. C’est non-négociable. La CAQ défendra les travailleurs du Saguenay dans ce dossier », a assuré Éric Lefebvre.

Écoutez l'extrait audio :