Lamontagne souligne la participation du Cégep au Forum étudiant

 

 16 janvier 2017

Le député de Johnson André Lamontagne souligne la participation de cinq jeunes du Cégep de Drummondville, du 9 au 13 janvier, au Forum étudiant à l’Assemblée nationale. Deux d’entre eux y avaient pris part l’an dernier : Jacob Côté et Maxime Duchesne. Tous, comme par hasard, représentaient le 2e groupe d’opposition :

– Jacob Côté, porte-parole en Relations internationales et Francophonie, en Tourisme, en Affaires municipales et Occupation du territoire, en Sécurité publique;

– Maxime Duchesne, attaché de presse;

– Catherine Harton, porte-parole en Agriculture, Pêcheries et Alimentation;

– Samuel St-Germain, porte-parole en Culture et Communications, en Protection et Promotion de la langue française;

– Steve Thiboutot, porte-parole en Travail, Emploi et Solidarité sociale.

Cette année au Forum étudiant, le gouvernement conservateur était minoritaire, l’opposition officielle était écologique et la 2e opposition libérale. Les quelque 145 participantes et participants ont débattu trois projets de loi choisis et rédigés au préalable. L’un visait à accroître la natalité et à valoriser les valeurs familiales. Un autre voulait améliorer l’intégration des immigrants au Québec. Un troisième proposait de rendre universel le don d’organes et de tissus.

Le professeur de sociologie Alexandre Boisvert accompagnait la délégation drummondvilloise pour la 3e année consécutive. « Je suis jaloux des étudiants, dit-il. J’aurais aimé vivre une telle expérience quand j’avais leur âge. C’est une activité pédagogique incomparable. Ils se découvrent des forces qu’ils ne connaissaient pas. »

Pour André Lamontagne, l’initiation au travail parlementaire prépare les jeunes à faire valoir leurs idées dans l’espace public. « Le fait d’expérimenter les différentes étapes du processus législatif dans l’enceinte même de l’Assemblée nationale les amène à mieux comprendre le fonctionnement de notre État démocratique. Ils développent leurs habiletés en communication orale et écrite, et certains d’entre eux feront sûrement carrière en politique. »