Que doit faire la CAQ pour attirer le vote des communautés culturelles?


Que doit faire la CAQ pour attirer le vote des communautés culturelles?

Madame Roy, qu’est-ce que la CAQ peut faire pour aller chercher le vote des anglophones et des communautés culturelles lorsqu’on sait que le parti a toujours eu de la difficulté à obtenir ce vote?

Réponse de Nathalie Roy

C’est une bonne question. On y travaille actuellement, et ce qu’on constate, c’est que les immigrants et les anglophones votent massivement pour le Parti libéral, pas vraiment par conviction, ou par amour du parti, mais plutôt parce qu’ils ont peur d’un référendum sur la souveraineté, qu’ils ont peur de la séparation du Québec avec le Canada. Et on peut comprendre les préoccupations des nouveaux arrivants qui parfois ont fui des conflits : ils veulent avoir la paix.

Le devoir de bien faire passer notre message et de tendre la main!

Nous avons plusieurs devoirs, nous, en tant que militants de la Coalition Avenir Québec, de bien faire comprendre aux néo-Québécois et aux anglophones, qu’avec la CAQ, notre projet de société est À L’INTÉRIEUR du Canada. On veut un Québec fort, on veut faire plusieurs revendications pour le Québec, mais toujours à l’intérieur du Canada.

En allant faire un tour sur le site Web de la CAQ, vous constaterez qu’il y a une version en anglais, justement pour expliquer nos politiques à nos amis anglophones, qui peuvent bien comprendre le français, mais parfois, lire en anglais est plus simple pour eux. Donc il faut faire passer notre message, et c’est un devoir que nous avons à faire tous.

Nous avons cette responsabilité en tant que militants, en tant que députés, d’expliquer notre programme, de tendre la main, mais surtout, de rester nous-mêmes.

Rester nous-mêmes, pourquoi? Parce que nous voulons former cette nation du Québec à l’intérieur du Canada avec nos concitoyens qui ont les mêmes préoccupations que nous, les mêmes valeurs que nous.

Les propositions de la CAQ

Tout le monde veut vivre en paix, avoir de bonnes écoles, avoir des soins de santé. Les immigrants veulent cela, eux aussi. Ils veulent du travail aussi! Et à la CAQ, nous avons des propositions pour les nouveaux arrivants : les accompagner et mettre plus d’argent pour les aider à se franciser pour obtenir plus facilement du travail.

Ce sont des mesures primordiales : naturellement, il faut que les cours de français soient obligatoires,  mais également, nous voulons les accompagner, les aider, et ça, nous nous nous en donnons le mandat. C’est en parlant le français que nos nouveaux arrivants pourront mieux s’intégrer. C’est primordial pour nous. Nous devons aussi expliquer à nos amis anglophones et aux nouveaux arrivants, que nous allons tous travailler ensemble, pour avoir plus de moyens, un plus beau Québec à l’intérieur du Canada et nous allons tous en sortir gagnants!

Pour visionner la réponse de Nathalie Roy : https://www.youtube.com/watch?v=Aeel7LhajtA&t=2s