Élection partielle dans Arthabaska : « Le Centre-du-Québec et Arthabaska-L’Érable doivent être pleinement reconnus » – Éric Lefebvre


Élection partielle dans Arthabaska : « Le Centre-du-Québec et Arthabaska-L’Érable doivent être pleinement reconnus » – Éric Lefebvre

La reconnaissance régionale sera au coeur de la campagne électorale d’Éric Lefebvre, candidat de la CAQ pour l’élection partielle dans Arthabaska.
« Le gouvernement libéral ne reconnaît pas notre région. Il a fermé la porte à un Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) pour le Centre-du-Québec. Alors que notre région était l’une des plus performantes, particulièrement ici dans Arthabaska-L’Érable, le gouvernement Couillard a plutôt opté pour la centralisation en Mauricie. Le transfert d’expertise, comme celui prévu par la centralisation de toutes les analyses par Optilab à Trois-Rivières, entraînera une diminution des services de proximité et pourrait avoir des conséquences graves sur la santé de nos concitoyens », a expliqué M. Lefebvre.

Le Centre-du-Québec, étant une région à part entière, doit également être une région socio-sanitaire. Selon les plus récentes statistiques disponibles, le Centre-du-Québec compte plus de 240 000 habitants, soit seulement environ 26 000 de moins que la Mauricie. De plus, la rapidité de croissance de la région ces cinq dernières années surpasse celle de la Mauricie. «Il est essentiel que notre région soit reconnue à sa juste valeur. Le Centre-du-Québec n’est pas une succursale d’une autre région », a déclaré M. Lefebvre.

La reconnaissance de l’Érable

Pour cette première conférence de presse depuis le déclenchement de l’élection complémentaire, le candidat caquiste a choisi de la faire à Plessisville pour bien marquer son intention d’ouvrir un bureau de circonscription dans cette ville. Le but est de bien servir les citoyens de la MRC de L’Érable, de renforcer l’esprit d’appartenance et de resserrer davantage les liens serrés entre les deux pôles. Après consultation avec les élus des deux MRC, M. Lefebvre propose que dans le futur le nom de la circonscription soit Arthabaska-L’Érable. « C’est la moindre des choses que de reconnaître la particularité régionale de L’Érable dans le nom du comté », a-t-il soutenu.

L’agriculture, l’économie et l’Hôtel-Dieu

Plusieurs autres enjeux tels une baisse d’impôt de 1000 $ par famille, les services offerts à nos aînés et la relève agricole seront mis de l’avant durant la campagne. Bien entendu, Éric Lefebvre a rappelé qu’il talonnera le gouvernement pour s’assurer que sa troisième promesse d’agrandissement de l’Hôtel-Dieu ne soit pas qu’une annonce électoraliste pour acheter des votes.