Congrès de la relève

Commission de la Relève de la CAQ : Les jeunes caquistes veulent donner un coup de pouce aux universitaires


Commission de la Relève de la CAQ : Les jeunes caquistes veulent donner un coup de pouce aux universitaires

Les 150 jeunes présents au Congrès de la Relève de la Coalition Avenir Québec qui s’est déroulé samedi à Trois-Rivières ont adopté une résolution réclamant le remboursement de 15% des frais de scolarité universitaires aux étudiants à temps plein du premier cycle qui concluent leurs parcours d’étude. Pour le président, Samuel Lemire, cette résolution, tout comme plusieurs autres, démontre la qualité des débats qui ont eu lieu durant cet évènement.

« Je suis très fier des échanges et des résolutions ambitieuses qui ont été mises de l’avant, notamment en éducation. Le député Jean-François Roberge fait un travail remarquable pour rétablir les services de soutien aux étudiants en difficulté. D’un autre côté, il importe également d’encourager les jeunes à finir leurs études à temps complet, donc s’inscrire à un minimum de 12 crédits par trimestre. Un incitatif financier positif constitue l’option la plus efficace », souligne Samuel Lemire.

Il en a profité pour faire un appel à la convergence des jeunes sous la bannière de la CAQ. « Au fil du temps, nous avons su devenir une force positive au sein de la CAQ en initiant le rassemblement et la proposition de changements. On ne peut malheureusement pas en dire autant pour d’autres mouvements de jeunes qui ont été muselés par leur parti, notamment dans le dossier Uber. Notre porte est toujours ouverte à ceux qui veulent agir véritablement pour l’avenir du Québec. Bienvenue a ceux et celles qui veulent se joindre à une équipe de militants extraordinaires », poursuit-il.

Une résolution d’urgence pour les agriculteurs en détresse

Alors que le congrès s’est déroulé simultanément avec la 14e Journée mondiale de la prévention suicide, une résolution d’urgence a été déposée afin que chaque municipalité régionale de comté se dote d’un travailleur de rang afin de fournir du soutien préventif et réactif aux producteurs agricoles et à leurs familles, qui sont parmi les travailleurs les plus à risque de se suicider. « Selon Santé Canada, les agriculteurs ont un taux de suicide deux fois plus élevé que le reste des Québécois. Qui plus est, 51 % des travailleurs agricoles, contre 20 % pour l’ensemble des Québécois, se trouveraient en situation de détresse psychologique selon une étude de la Coop fédérée. Ces proportions sont alarmantes », affirme Fanny Cantin, responsable aux affaires politiques de la CRCAQ. Cette résolution a été grandement applaudie par la totalité des jeunes et des députés caquistes présents.

Le chef de la CAQ, François Legault, a pour sa part tenu à souligner « la rigueur, la qualité des débats, ainsi que les mesures ambitieuses » qui ont été soulevées par les jeunes durant le congrès.