Vivement une libéralisation de la vente d’alcool au Québec!

 

 2 mars 2016

Le député François Bonnardel dénonce haut et fort l’augmentation substantielle du prix d’environ 200 produits sur les 1200 que la SAQ offre, et ce à compter d’aujourd’hui.

La hausse moyenne sera de 65 ¢ pour une bouteille de 15 $ rapporte Radio-Canada.

Onze fois par année, la SAQ peut augmenter ou réduire le prix de certains vins, en fonction de la valeur du dollar canadien, lorsque celui-ci fluctue de plus ou moins 3 %.

Le député de Granby soutien qu’il ne se rappelle curieusement pas d’avoir vu les prix à la SAQ diminuer lorsque le dollar canadien était au pair avec le dollar US.

« Clairement, tout ce qui monte ne redescend pas forcément à la SAQ. Ce qui me désole, c’est que c’est encore la classe moyenne qui se voit plumer par notre société d’État. On parle ici d’une augmentation de presque 65 cents pour un vin à 15$, ce n’est pas rien », déplore-t-il.

Pour François Bonnardel, il s’agit de l’une des conséquences néfastes d’avoir un monopole d’État pour la vente d’alcool.