Tournée de consultations du PCC : La CAQ encourage toute initiative visant à renforcer l’autonomie du Québec au sein du Canada


En bref, selon la CAQ :

  • Le Parti conservateur du Canada lance aujourd’hui une vaste opération de consultations, abordant notamment l’idée de donner au Québec davantage de pouvoirs en matière d’immigration, de culture et de fiscalité
  • Toute initiative visant à renforcer l’autonomie du Québec et sa capacité à prendre ses propres décisions doit être saluée
  • Il faut se réjouir de voir un parti fédéral se pencher sur ces questions

La Coalition Avenir Québec salue l’initiative du Parti conservateur du Canada (PCC) à entreprendre une tournée de consultations au Québec, notamment en matière d’immigration, de culture et de fiscalité. Pour la CAQ, toute volonté d’un parti fédéral d’octroyer au Québec davantage d’autonomie et de prendre des mesures permettant aux Québécois notamment de mieux contrôler leur immigration doit être encouragée.

 

La CAQ réclame en effet que la province obtienne plus de pouvoirs dans des champs de compétences qui jouent un rôle clé pour l’identité québécoise, comme l’immigration ou la langue. De telles propositions se retrouvent au cœur du projet nationaliste présenté aux Québécois par François Legault. C’est pourquoi la Coalition Avenir Québec accueille favorablement l’annonce effectuée aujourd’hui par le PCC.

 

Rappelons que l’article 1 de la CAQ se lit comme suit : « La Coalition Avenir Québec est un parti nationaliste moderne dont l’objectif premier est d’assurer le développement et la prospérité de la nation québécoise à l’intérieur du Canada, tout en défendant avec fierté son autonomie, sa langue, ses valeurs et sa culture ».

Citations :

 

« La tournée de consultations et le fédéralisme d’ouverture dont font preuve le chef conservateur Andrew Scheer et son parti sont accueillis très favorablement au sein de la CAQ. Notre objectif est de faire des gains concrets pour le Québec, afin que la province dispose de plus de pouvoirs et d’autonomie, notamment dans des domaines directement liés à l’identité québécoise. Nous encouragerons fortement de telles initiatives chez les différents partis fédéraux »

 

– Simon Jolin-Barrette

député de Borduas, porte-parole de la CAQ en matière d’affaires intergouvernementales canadiennes