Sylvain Lévesque et Jean-François Simard seront candidats de la Coalition Avenir Québec dans la Capitale-Nationale

En présence de nombreux militants et d’une douzaine de candidats, le chef de la Coalition Avenir Québec, François Legault, a annoncé la nomination de Sylvain Lévesque comme candidat de sa formation politique dans Chauveau ainsi que de Jean-François Simard dans Montmorency, en vue de l’élection générale du 1er octobre prochain. Monsieur Legault a également profité de l’occasion pour procéder à l’ouverture officielle du local électoral des candidats de la région de la Capitale-Nationale. 

 

«Sylvain a déjà été député, un des premiers élus de la CAQ en 2012. Un député proche du monde, très dévoué, très populaire et très efficace. Sylvain est un caquiste de la première heure et c’est un bon organisateur qui a été notre directeur-général adjoint pendant deux ans. Ceux qui le connaissent savent que Sylvain a un cœur gros comme le Château Frontenac. Il est très impliqué socialement et si je faisais la liste de toutes ses activités passées, ce serait interminable!», a déclaré M.Legault. 

 

«Jean-François est aussi un caquiste de la première heure, ancien ministre et ancien député de Montmorency. Votre mission : remplacer le mot ancien par futur député de Montmorency! Détenteur d’un doctorat en sociologie, il est actuellement professeur à l’Université du Québec en Outaouais. Durant sa carrière universitaire, il a occupé plusieurs fonctions dignes de mentionAuparavant, il a été ministre délégué à l’Environnement. Comme député, il a aussi occupé les fonctions d’adjoint parlementaire du ministre d’État à l’Éducation et à la Jeunesse et de Président de la Commission de la culture. Jean-François Simard est un candidat d’expérience », a également souligné le chef de la CAQ. 

 

Sylvain Lévesque, un incontournable dans Chauveau 

 

Le parcours de Sylvain Lévesque est marqué par son désir profond de s’engager dans la communauté. Détenteur d’un baccalauréat en sciences sociales de l’Université d’Ottawa et d’un certificat en droit de l’Université Laval, il a été directeur général de l’association À cœur d’homme, un réseau d’aide aux hommes pour une société sans violence. Élu député de Vanier-Les Rivières en 2012, il est devenu directeur général adjoint de la Coalition Avenir Québec en 2014. Depuis 2016, Sylvain Lévesque est connu des Québécois pour ses chroniques politiques, notamment au FM93 de Québec et dans différentes stations du réseau Cogeco, sur le blogue des Spins Doctors du Journal de Québec ainsi qu’à RDI. 

 

«Je suis vraiment enthousiaste de revenir en politique active et de contribuer à l’élection d’un premier gouvernement de la CAQ. Dans Chauveau, on sent un profond désir de changement et les gens veulent mettre fin à 15 ans de gouvernement libéral. Je suis reconnu comme un travailleur acharné, près du monde, et je ne ménagerai aucun effort pour contribuer à l’amélioration de la qualité de vie des gens de mon comté», a soutenu Sylvain Lévesque. 

 

 

Jean-François Simard de retour dans Montmorency 

 

Jean-François Simard est bien connu des gens de Québec et du milieu universitaire. Élu député de la circonscription de Montmorency en 1998, il a été nommé, en 2002, ministre délégué à l’Environnement et à l’Eau et leader parlementaire adjoint du gouvernement. Depuis 2004, il est professeur au département des sciences sociales de l’Université du Québec en Outaouais. À cette université, il aura également été responsable du programme de maîtrise en sciences sociales, du développement territorial, membre du conseil d’administration et du comité exécutif, membre de la commission des études et titulaire de la Chaire Senghor de la Francophonie. De plus, il a été Président du Réseau international des Chaires Senghor de la Francophonie et président du conseil d’administration de la Société du patrimoine politique du Québec. 

 

Commandeur de l’Ordre de la Pléiade, Jean-François Simard est détenteur d’un doctorat en sociologie de l’Université Laval, d’une maîtrise en développement régional de l’Université du Québec à Rimouski, de même que d’un baccalauréat en psychosociologie de la communication de l’Université du Québec à Montréal. 

 

« J’ai un sentiment d’urgence, celui de remettre le Québec sur les rails de l’intégrité et de la prospérité. Le Québec mérite mieux que l’héritage des 15 années de gouvernement libéral, notamment en santé et en éducation. Pour cela, ça prend un vrai changement de gouvernement avec l’élection d’un nouveau parti politique, la CAQ de François Legault et son équipe. Je travaillerai sans relâche pour être celui que les gens de Montmorency, que je connais bien, seront fiers d’avoir délégué à l’Assemblée nationale pour mettre de l’avant leurs idées et défendre leurs intérêts », a déclaré Jean-François Simard.