Simon Allaire sera le candidat de la CAQ dans Maskinongé

Donald Martel, député de Nicolet-Bécancour, est fier d’annoncer, au nom de son chef François Legault, que Simon Allaire sera candidat pour la Coalition Avenir Québec dans la circonscription de Maskinongé, en vue des prochaines élections générales.

 

Un profil exceptionnel

Lors de cette annonce, Donald Martel a souligné le profil exceptionnel de ce jeune gestionnaire qui s’affirme comme un leader dynamique et fortement impliqué dans les dossiers économiques touchant la circonscription de Maskinongé. Simon Allaire a occupé, au cours des trois dernières années, le poste de directeur principal au développement des affaires chez Desjardins Entreprises et il a auparavant assumé des fonctions importantes dans trois CLD, notamment celui de la MRC de Maskinongé. « J’aime beaucoup le style de leadership de Simon Allaire. Il se démarque par son initiative, son désir d’innover, un fort souci de planification et de collaboration, la recherche de solutions originales et une aptitude remarquée à mobiliser son entourage. Je suis également convaincu que les gens seront séduits par son affabilité toute naturelle, son ouverture aux autres et sa grande accessibilité », a déclaré Donald Martel.

 

Des enjeux importants

Simon Allaire s’est joint à la CAQ parce qu’il s’est dit inspiré par le leadership du chef François Legault et par les solutions que celui-ci propose notamment pour stimuler l’entrepreneuriat en région. « Au cours des dernières années, j’ai eu des contacts soutenus avec des entrepreneurs et j’ai recherché avec eux, et d’autres intervenants, des solutions innovatrices et adaptées aux nouvelles réalités d’aujourd’hui. La vision de François Legault cadre parfaitement bien avec mes propres idées. D’ailleurs, le mot entrepreneuriat doit être mentionné 300 fois dans son livre Cap sur un Québec gagnant et je demeure convaincu que ça doit être notre cheval de bataille pour amorcer un réel changement! », a-t-il affirmé. Stimuler le développement économique de la région représente donc pour lui un enjeu très important.

 

Toutefois, d’autres questions ont également interpellé le candidat. « Je suis le père de deux jeunes enfants et ma conjointe exerce un métier qui amène notre famille à vivre continuellement dans la recherche de l’équilibre. Je pense que les solutions proposées par la CAQ en éducation, notamment pour favoriser la réussite scolaire de nos jeunes, sont adaptées aux réalités de ma circonscription », a-t-il indiqué.

 

Corriger l’injustice de la taxe scolaire et assurer le service d’Internet haute vitesse à l’ensemble de la population constituent d’autres enjeux de taille pour Simon Allaire, qui trouve également important de s’assurer que le CIUSSS prenne les meilleures décisions possibles afin de maintenir des services de santé de qualité et accessibles sur tout le territoire. 

 

Une équipe maintenant complète

Avec cette annonce, l’équipe de candidats de la Coalition Avenir Québec pour la Mauricie est maintenant complète. Sonia Lebel, Jean Boulet et Marie-Louise Tardif, respectivement candidats dans Champlain, Trois-Rivières et Laviolette-Saint-Maurice ont d’ailleurs tenu à venir appuyer Simon Allaire.

 

Après avoir assumé au cours des dernières années le rôle de porte-parole de son parti pour la Mauricie, Donald Martel s’est dit particulièrement fier de la qualité de cette équipe, « la meilleure et la plus représentative de la CAQ que nous ayons eue jusqu’à maintenant en Mauricie », a-t-il insisté. Composée de deux femmes et de deux hommes aux horizons et aux expériences variés, mais tous motivés par l’engagement de représenter au mieux les intérêts des gens de la Mauricie, l’équipe de la CAQ est maintenant prête à proposer aux électeurs le vrai changement qu’ils espèrent après 15 années de régime libéral.