Rapport de la CDPDJ : Un rapport dévastateur pour les 15 années libérales


En bref, selon la CAQ :

  • La Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse (CDPDJ) a rendu publique, ce matin, une étude alarmante qui porte sur l’organisation des services aux enfants handicapés ou en difficulté d’apprentissage (HDAA)
  • Ce rapport dévastateur démontre que les 15 années libérales ont été marquées par le statu quo et la négligence
  • La CAQ appuie plusieurs recommandations du rapport et s’engage notamment à instaurer un plancher de services professionnels dans toutes les écoles et un Protecteur de l’élève national, indépendant et accessible à tous

La Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse a rendu publique ce matin une étude alarmante qui porte sur l’organisation des services aux enfants handicapés ou en difficulté d’apprentissage (HDAA); un rapport coup de poing qui fait état de 15 ans d’inaction et de négligence libérale en éducation, et qui démontre le statu quo depuis le rapport du vérificateur général de 2004 sur le même sujet.

Les constats inclus dans le rapport sont dramatiques. On parle notamment d’un manque de services professionnels généralisé, d’enseignants mal préparés à la réalité de leur travail, de listes d’attente allant jusqu’à 2 ou 3 ans pour obtenir un diagnostic et d’un Protecteur de l’élève qui n’a pas permis, à ce jour, de favoriser l’exercice du droit à l’égalité des enfants HDAA. Le rapport conclut par ailleurs qu’au terme de son analyse, la Commission estime que le meilleur intérêt des élèves HDAA ne peut se concrétiser dans le cadre qui régit actuellement les services qui leur sont destinés et que des actions doivent impérativement être posées afin que l’école leur permettent de prendre une place équivalente à celle des autres élèves.

En réponse au manque de vision et de leadership de la part du ministère de l’Éducation depuis les 15 dernières années, la CAQ partage les constats de la CDPDJ et appuie plusieursrecommandations de ce rapport. La CAQ propose notamment d’instaurer un plancher de services professionnels dans toutes les écoles du Québec et un Protecteur de l’élève national, indépendant et accessible à tous.

Citations :

« Ce rapport est absolument désastreux. Il vient prouver que les conditions optimales pour favoriser la réussite éducative de nos jeunes n’ont pas encore été mises en application, après 15 ans de règne libéral. Un gouvernement de la CAQ mettra en œuvre des mesures concrètes afin que les enfants HDAA puissent performer à leur plein potentiel, dans un environnement qui tiendra compte de leurs besoins particuliers. »

 

– Jean-François Roberge

député de Chambly, porte-parole de la CAQ en matière d’éducation