Prime des cadres dans le réseau de la santé : La CAQ exige que les libéraux corrigent leur erreur de 200M$


En bref, selon la CAQ :

  • Le ministre de la Santé a fait une grave erreur dans la loi 10, en octroyant à 1300 cadres du réseau de la santé des primes de départ de deux ans de salaire
  • Le ministre Gaétan Barrette doit adopter rapidement son projet de loi 160 visant à réduire l’indemnité de départ à un an, ce qui est suffisant pour la CAQ
  • S’il ne s’empresse pas, une facture de 200 millions de dollars sera refilée aux contribuables pour les anciens cadres

À près d’un mois de la fin de la session parlementaire et plus de 6 mois après le dépôt du projet de loi 160, le gouvernement Couillard n’a toujours pas bougé pour éliminer la double indemnité de départ des cadres du réseau de la santé. La CAQ insiste pour que le ministre Gaétan Barrette accélère le dossier et fasse adopter ce projet de loi d’ici le 15 juin 2018, sans quoi une facture estimée à 200 millions de dollars en trop sera refilée aux contribuables.

 

L’indemnité de départ des cadres du réseau de la santé est nettement exagérée et pourrait aisément être réduite de moitié, selon la CAQ. Questionné par le chef de la Coalition Avenir Québec, le premier ministre a invoqué le calendrier législatif chargé pour ne pas s’engager à sanctionner le projet de loi d’ici le 15 juin et fait diversion sur les nombreux projets de loi à adopter d’ici la fin de la session parlementaire. Pourtant, ce projet de loi tient sur une page et pourrait être adopté rapidement.

 

François Legault a par ailleurs déploré le fait que ces 200M$ devraient être investis dans les services de santé pour l’ensemble des citoyens, qui espèrent, depuis trop longtemps déjà, pouvoir compter sur un système de santé efficace et accessible.

Citations :

« Si rien n’est fait d’ici le 15 juin, les Québécois devront peut-être verser 200 millions de dollars pour des primes de départ de deux ans. C’est nettement exagéré et non justifié. Le gouvernement libéral doit sanctionner le projet de loi 160 rapidement, afin que l’argent puisse être investi en services pour l’ensemble des Québécois »

 

– François Legault

député de l’Assomption, chef de la Coalition avenir Québec