Manifeste de Profs en mouvement : La CAQ, à l’écoute des enseignants à bout de souffle


En bref, selon la CAQ :

  • Tous les intervenants du milieu scolaire ont en commun la volonté de doter le Québec d’écoles à la hauteur de nos aspirations collectives
  • La reconnaissance de l’expertise des enseignants et la valorisation de la profession sont une priorité pour la CAQ
  • Les recommandations proposées par le groupe Profs en mouvement témoignent des nombreuses améliorations à apporter au système d’éducation québécois

Après 15 ans d’un régime libéral qui n’a eu d’yeux, et d’argent, que pour les médecins, il serait temps que le gouvernement soit à l’écoute de la situation de nos enseignants. La Coalition Avenir Québec salue l’initiative Profs en mouvement, qui publie aujourd’hui un manifeste dénonçant certaines situations relatives aux difficiles conditions d’enseignement. On y expose un nombre trop élevé d’enseignants épuisés, démotivés, et qui tentent par tous les moyens de gérer les crises relatives à notre système d’éducation, qui a été délaissé par les libéraux au fil des ans.

 

Sous un gouvernement de la CAQ, la reconnaissance de l’expertise des enseignants et la valorisation de la profession seront des priorités. Jean-François Roberge, porte-parole de la CAQ en matière d’éducation, mentionne que sa formation politique s’engage à porter une attention particulière aux demandes faites par le groupe Profs en mouvement. Ces professeurs réclament notamment une diminution du nombre de jeunes par classe, du soutien pour les élèves handicapés, en difficulté d’adaptation ou d’apprentissage et de meilleures conditions de travail pour faciliter l’enseignement.

Citations :

« Sous le gouvernement libéral, les enseignants et les différents intervenants dans notre système d’éducation doivent faire plus avec moins. Jamais nos enseignants ne devraient être épuisés et à bout de ressources comme ils le sont présentement. Cela témoigne d’une vision désuète et totalement déconnectée de la réalité de nos enseignants et des familles du Québec. Notre gouvernement sera celui qui travaillera de concert avec eux, qui écoutera leurs préoccupations et qui changera le portrait de l’éducation au Québec, afin qu’il soit à la hauteur de nos aspirations collectives »

 

– Jean-François Roberge

député de Chambly, porte-parole de la CAQ en matière d’Éducation