Hôpital de Saint-Jérôme: Le statu quo n’est plus possible


En bref, selon la CAQ :

  • L’hôpital régional de Saint-Jérôme est trop petit, l’urgence déborde tous les jours et les salles du bloc opératoire sont vétustes.      
  • Les médecins de l’hôpital viennent de lancer un cri d’alarme et même les pompiers ont servi un avertissement parce que les sorties sont bloquées par du matériel.
  • Un projet de rénovation du bloc opératoire est étudié depuis 2001, mais n’a pas été retenu. Un nouveau projet d’agrandissement de l’hôpital a été déposé en décembre 2017, mais rien ne se passe depuis des années.
  • La CAQ croit que le statu quo n’est plus possible à l’hôpital de Saint-Jérôme et qu’il doit être agrandi et modernisé.

Le député de Lévis et porte-parole de la Coalition Avenir Québec en matière de santé, François Paradis, le député de Deux-Montagnes et porte-parole pour la région des Laurentides, Benoit Charette, ainsi que le candidat caquiste dans Saint-Jérôme, Youri Chassin, se désolent de voir la situation se dégrader à ce point à l’hôpital de Saint-Jérôme. Le portrait de la situation est d’autant plus sombre avec la sortie publique et courageuse des médecins de l’hôpital au cours des derniers jours et avec l’avertissement servi par les pompiers locaux quant à l’accessibilité des sorties d’urgence. La situation devient intenable, alors que des patients attendent en moyenne 21h30 heures sur civière à l’urgence et que les instruments stériles et souillés en viennent parfois à se croiser, faute d’espace adéquat.

Pour la CAQ, il est grand temps de briser le statu quo et de mettre en place des solutions pour l’hôpital de Saint-Jérôme. Un premier projet pour la rénovation du bloc opératoire est étudié depuis 2001 et un nouveau projet d’agrandissement a été déposé en 2017, mais on n’a toujours pas de signal clair de la part du gouvernement libéral.

Citations :

« Dans un rapport sur la qualité des soins, Agrément Canada a noté des enjeux au niveau du croisement du matériel propre et souillé. Le bain et la douche de l’unité des naissances sont brisés et transformés en rangement. Les pompiers ont servi un avertissement à l’hôpital parce les sorties sont bloquées par du matériel. Le ministre de la Santé doit reconnaître que l’hôpital de Saint-Jérôme est trop petit, qu’il doit être agrandi et modernisé. »

 

– François Paradis

Député de Lévis et porte-parole de la CAQ en matière de santé

« Toute la communauté de Saint-Jérôme et des environs est mobilisée pour que l’hôpital soit agrandi. L’hôpital est devenu trop petit et vétuste. Il y a des risques de contamination au bloc opératoire. Les patients sur civière attendent 21h30 à l’urgence. Qu’est-ce que ça va prendre pour que l’hôpital soit agrandi? »

– Benoit Charette

Député de Deux-Montagnes et porte-parole de la CAQ pour les Laurentides

« Les citoyens de Saint-Jérôme ne sont pas des citoyens de deuxième ordre. Ils doivent avoir accès à un hôpital digne de ce nom. Saint-Jérôme est la capitale régionale des Laurentides et doit pouvoir offrir des services de santé efficaces à ses citoyens. Les libéraux se lavent les mains de la région depuis trop longtemps. Les Jérômiens méritent un gouvernement qui se soucie réellement d’eux. »

 

– Youri Chassin

Candidat de la CAQ dans Saint-Jérôme